English

OK
IAU îdF> Débats & enjeux> ARCHIVES> Les grands paris d'une métropole durable> Stimuler les projets : où, quand, comment ?

Stimuler les projets : où, quand, comment ?

Une certaine audace dans la forme urbaine est en effet signe de dynamisme et d’avancées urbaines et technologiques. La métropole parisienne a souvent été à l’avant-garde de ce point de vue : La Défense, le Centre Pompidou, la Pyramide du Louvre, ont marqué leur époque et le paysage urbain de la capitale. Aujourd’hui, il faut de nouveaux projets sur un territoire élargi.

Plusieurs grandes familles de sites apparaissent clairement comme des potentiels de projets fédérateurs

  • L’aire centrale, bien sûr, car les dynamiques tertiaires s’y confirment : densification des bureaux autour du périphérique, projets de tours à la Défense...
  • Autour du projet de métro de rocade de première couronne –Arc Express–, qui devrait stimuler les mutations des tissus urbains pour permettre une restructuration en profondeur de la banlieue : il y a là un gisement immense, basé sur des friches industrielles d’une part, et de la valorisation foncière d’autre part. Quels quartiers inventer en lien avec de futurs nœuds de transports ? Quelles polarités métropolitaines pourront naître à partir de là ?
  • À Orsay–Saclay–Saint-Quentin-en-Yvelines, où un campus–cluster de recherche et d’innovation de premier rang doit se conforter et se structurer, en s’appuyant sur la concentration de chercheurs en partie déjà là. Quelle desserte assurer ? Quelle vision spatiale et paysagère pour un campus à la française inventer ? Comment articuler les temporalités ?
  • Autour des portes métropolitaines et des hubs majeurs :
    • Roissy, où un rayonnement territorial est à organiser en lien avec le développement du Bourget et de la Plaine Saint-Denis ;
    • Orly, où le pôle d’échanges devrait croître (projet de gare TGV), et la synergie avec son territoire évoluer considérablement.
La géographie stratégique et prioritaire du projet de schéma directeur de la région d'Île-de-France. Source : IAU-îdF. © IAU-îdF, 2008.

Des questions plus génériques appellent également à des éléments de réponse

  • Faut-il inventer des projets emblématiques autour des pôles de transports existants (les nœuds RER, pôles d’échanges…) ? Comment créer des points de centralité dont le rayonnement soit réellement territorial, sans pour autant créer de coupures urbaines ? Quelles formes urbaines promouvoir le long des axes et des voies structurantes de la métropole ? Quelles échelles de bâtiments mettre en place, quel rapport aux espaces publics ?
Les grands projets pour l'Île-de-France 2030. © IAU îdF, 2008
  • Tous les sites à aménager en priorité auront-ils besoin de projets forts sur le plan formel ? D’icônes et de symboles de la modernité ? Quels sont les sites les plus à même de marquer le dynamisme de la métropole et de recevoir un signal cohérent dans son paysage urbain ?
  • Quels quartiers de logements durables inventer ? Quelle stratégie pour que leur forme et leur fonctionnement privilégie les courtes distances et évite l’usage de la voiture ? Comment faire pour que leurs organisations spatiales appuient au maximum une mixité d’occupation et d’usage ?
    • Quels ports développer, quels projets urbains peuvent en émerger ? Comment intégrer les espaces logistiques dans ces projets sans induire des conflits d'usage et de fonctionnement interminables ? Comment allier les enjeux écologiques (espaces réservés aux crues, préservation de la nature), aux conceptions urbaines ?
    • Comment affirmer une structure métropolitaine pour les espaces ouverts, pour conserver les équilibres écologiques fondamentaux et participer, à la fois, à la qualité de vie au quotidien ? Quelles trames vertes mettre en place ?
    • Comment gérer de manière active les espaces de transition ville–campagne, les lisières, les fronts urbains? Comment aller vers plus de lisibilité de la trame viaire de la métropole, ponctuer l’espace, qualifier les espaces publics majeurs ?
    • Comment intégrer l’héritage exceptionnel de la métropole parisienne, son histoire, sa culture, dans les nouveaux projets ? L’innovation passera aussi par là.

    Sur tous ces éléments, le projet de schéma directeur donne des orientations et indique quelques principes fondamentaux à prendre en compte.

    Aux équipes concurrentes d’aller plus loin, de tracer des pistes pour produire du lien et du lieu.

    Potentiels

    Un important potentiel de régénération urbaine dans le coeur d'agglomération © IAU-îdF, juillet 2004.
    Les paysages d'Île-de-France -Zoom- Source : IAU-îdF

    Projets symboles

    Opéra d'Oslo - Photo DUGUET (Anca), IAU-îdF

    Tous les sites à aménager en priorité auront-ils besoin de projets forts sur le plan formel ? D’icônes et de symboles de la modernité ? Ici l'opéra d'Oslo, équipement phare pour le développement d'un nouveau quartier.