Le système d'information géographique de l'IAU

Près de 40 ans d'expérience

15 novembre 2017Contact

En 1982, l’IAU (alors IAURP) lance sa première campagne pour réaliser un inventaire cartographique de l’occupation du sol en Île-de-France. L’élaboration de cette couche d’information géographique appelée Mode d’occupation du sol (Mos) ouvre la voie à la mise en place d’un Système d’information géographique régional (SIGR) au sein de l’Institut.

© Serge Blondeau / IAU îdF

En 1990, l’acquisition du logiciel Arc-Info (commercialisé par Esri) marque une montée en puissance du SIGR. De nouvelles données géographiques localisées sont intégrées pour venir compléter les données du Mos (hydrologie, zonages administratifs, données du RGP). Le SIG devient un véritable outil d’accompagnement des analyses et des études en permettant le croisement géographique de données.

Depuis 2007, l’IAU met à disposition des outils de consultation et d’analyses via son site internet, parmi lesquels une cartographie interactive qui rencontre un franc succès. L’Institut veille à faire évoluer ses outils pour qu’ils répondent aux besoins des utilisateurs et d’un public de plus en plus large. Élus, décideurs, acteurs privés ou publics, étudiants, enseignants, chercheurs, citoyens... peuvent consulter cartes et données grâce à des outils et des supports variés.

Aujourd’hui, l’IAU compte près d’une vingtaine de géomaticiens repartis dans ses différents départements thématiques. On dénombre près de 500 couches thématiques et plus de 1 000 indicateurs (et le double en millésime) sur les 12 000 km² du territoire francilien, un véritable atout pour l’Institut.

Une organisation décentralisée

Les départements thématiques gèrent les données métiers et mettent à jour leurs couches SIG. Elles sont ensuite reversées au pot commun pour l’ensemble de l’Institut.

Le département des systèmes d’information (DSI) assure la coordination du SIG et la gestion des données de référence. Il assure l’animation et l'appui technique pour la géomatique, la cartographie et la datavisualisation. Il a défini une charte cartographique en lien avec les géomaticiens et les graphistes du département communication afin de garantir une cohérence et une homogénéité sur les différents supports (print, web). De nombreux projets novateurs ont été mis en oeuvre par Le DSI avec l’appui et la collaboration de tous les départements de l’IAU.

Les exploitations du SIG

Dans les différents départements thématiques, le SIG est largement sollicité. Il permet de réaliser des inventaires, de croiser, d’analyser les données, de comprendre des phénomènes. Il est aujourd’hui un outil majeur pour nos études. Les analyses fines de nos données et les restitutions cartographiques qui en découlent se retrouvent dans nos publications, sous des formats variés (Note Rapide, Cahiers, Chroniques etc.) et également à travers un panel d’outils de cartographies interactives.

Le SIG à l'IAU : reportages et interviews par SIGTV

Données et outils

Exploitations métiers

Témoignage : le métier de géomaticien

Exemple d'exploitation : les JO de 2024

Tour d'horizon des outils en ligne

• Portail Open data
120 jeux de données en libre téléchargement. Les données sont parallèlement versées au data.iledefrance.fr, lui-même contributeur du portail national data.gouv.fr

• Cartoviz
Pour une première approche d'un territoire, plus de 20 cartes interactives sur l'Île-de-France enrichies de datavisualisations pour accompagner la connaissance et la compréhension des territoires.

• Outils métiers
Des cartographies interactives très détaillées sur des thématiques expertes : foncier, énergie, schéma directeur, attractivité économique.

• Mode d'occupation du sol (Mos)
Une page dédiée aux différents outils d'exploitation du Mos pour suivre et comprendre l'évolution de l'occupation du sol de l'Île-de-France.

• Storymaps
Pour raconter le territoire francilien, des ballades cartographiques sur une thématique particulière.

• Cartothèque
Mise à disposition d'un ensemble de cartes téléchargeables en PDF et JPG avec la possibilité d’acquérir une version imprimée grand format.