Rapport d'activités 2016

31 mai 2017

Le rapport d’activités rend compte de l’exécution par les équipes de l’IAU du programme partenarial arrêté par le conseil d’administration de l’institut pour 2016.
Il reflète le fort engagement des équipes de l’IAU pour venir en appui :

  • aux politiques régionales prioritaires,
  • aux territoires et à l’inscription de projets dans les territoires,
  • à l’éclairage des politiques publiques et à leur évaluation,
  • à la prospective,
  • aux ressources mises à disposition des acteurs.

Ces cinq volets, complétés par les actions de mise en commun de l’information, correspondent aux six chapitres du présent rapport, dont le plan est identique à celui du programme prévisionnel d’études arrêté par le conseil d’administration au printemps 2016.
Le rapport d’activités 2016 reflète aussi les inflexions qui avaient été introduites au programme d’études pour tenir compte des évolutions majeures qu’ont été :

  • l’installation du nouvel exécutif régional et le déploiement de ses orientations,
  • l’avènement de la Métropole du Grand Paris (MGP) à la suite de la mission de préfiguration,
  • l’achèvement de la carte des intercommunalités en Île-de-France.

L’appui de l’IAU à la mise en place des nouvelles politiques régionales est ainsi allé crescendo tout au long de l’année 2016, comme en témoignent les travaux conduits sur le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), le Plan vert, les quartiers innovants et écologiques, le foncier régional et sur bien d’autres dossiers. Tout comme les travaux venant en appui à des dossiers ne relevant pas exclusivement de la Région, mais que celle-ci considère comme prioritaires, notamment les candidatures aux Jeux Olympiques 2024 et à l’accueil de l’Exposition universelle en 2025.

Parallèlement, la mise en place du nouveau paysage intercommunal et l’avènement de la MGP ont été pris en compte par l’IAU aussi bien en termes de décryptage des évolutions institutionnelles que d’analyse de leurs effets potentiels et d’appui aux nouveaux territoires, souvent sous la forme de conventions avec des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), des établissements publics territoriaux (EPT), la MGP et d’autres.

Pour le reste, l’IAU, comme à son habitude, a continué à investir tous les champs des politiques publiques nécessaires à l’aménagement et au développement durable du territoire régional, et à assurer sa fonction de centre de ressources, de vigie, de lieu de débat et de fabrique d’idées, auprès des grands acteurs de notre région et au service de l’Île-de-France.