Une fondation d'utilité publique

L'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la Région parisienne (IAURP) a été créé le 4 mai 1960 par décret du ministre de l'Équipement, Pierre Sudreau, puis reconnu fondation d'utilité publique le 2 août 1960. Il devient, en 1976, l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Île-de-France (IAURIF). En 2008 l'acronyme évolue pour devenir IAU île-de-France, accompagné d'un nouveau logo et d'une charte graphique renouvelé.
En 2014, une signature vient illustrer le positionnement et la stratégie de l'IAU : « Les espaces ont besoin d'idées ».

« L’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région d’Île-de-France,
fondation reconnue d’utilité publique par décret du 2 août 1960,
procède à toutes études, enquêtes et recherches ayant pour objet
l’aménagement et l’urbanisme dans la région Île-de-France.
Elle peut prêter son concours technique à tout organisme qui le lui demanderait
pour effectuer des études similaires en France et à l’étranger
 ». Art. 1er des statuts

D'utilité publique

Fondation d’utilité publique, l’IAU bénéficie du financement de la Région Île-de-France, qui lui garantit une indépendance d’esprit. Ses contributions techniques et scientifiques et ses missions d’assistance, aux États comme aux collectivités locales, sur tous les continents, sont reconnues dans le monde entier. Doté d’un conseil d’administration composé d’élus régionaux et de représentants de l’État, du Ceser, de la Banque de France, de la Caisse des dépôts et consignations, du Crédit foncier de France, du directoire du Crédit de l’équipement des PME et du CCIP, l’IAU, avec son comité des partenaires, rassemble plus de 150 acteurs de l’aménagement et du développement francilien.

Une maîtrise historique de la construction de l'Île-de-France

Né en même temps que les institutions de la région, l’institut est le lieu clé de la planification du territoire et le rendez-vous de tous ceux qui l’ont pensée. Son expertise s’est élargie et continue de se nourrir de ses cinquante ans d’histoire. Cette mise en perspective, faite d’études, de cartes et de données, est unique. Elle permet de construire les scénarios des territoires de demain, connectés, sensibles, résilients et durables.

Un concentré de compétences

Transition numérique, changement climatique, économie créative, gouvernance métropolitaine, résilience urbaine, mobilités collaboratives, écosystèmes innovants, développement soutenable, densification raisonnée…
Dans un monde qui bouge, les experts de l’IAU, spécialistes au parcours exigeant, font dialoguer toutes les disciplines pour explorer la vie régionale et métropolitaine dans toutes ses dimensions, décrypter le monde actuel et ses métamorphoses.

Un bien commun, ça se partage !

Les scénarios pensés par l’IAU sont autant de choix de société qui peuvent être débattus pour accompagner la construction d’un vivre-ensemble. Travaux en ligne, open data, cartes interactives, Wikimaps collaboratives, l’IAU parle à tous, dans un double mouvement top-down et bottom-up :

  • les élus d’Île-de-France, dont l’IAU éclaire les décisions ;
  • les publics experts : collectivités franciliennes, services déconcentrés de l’État, organismes publics et entreprises, professionnels de la ville, auxquels il fournit des données et délivre des analyses, et dont il accompagne les projets ou assure la formation des collaborateurs ;
  • les citoyens franciliens, qu’il alimente pour favoriser leur participation active et éclairée au débat public.