Nos partenariats

EUP, école d’urbanisme de Paris

En septembre 2015, l’Institut d’Urbanisme de Paris (Université Paris Est Créteil) et l’Institut Français d’Urbanisme (Université Paris Est Marne La Vallée) se réunissent pour constituer l’Ecole d’Urbanisme de Paris (EUP) et offrir un nouveau cursus de formation en Urbanisme et Aménagement, dans ses nouveaux locaux du Bâtiment Bienvenüe à la Cité Descartes de Marne-la-Vallée.

Face aux évolutions des enjeux urbains inédits et des dynamiques territoriales sans cesse plus complexes, la création de l’Ecole d’Urbanisme de Paris répond à l’ambition d’innover dans les manières de penser et façons de faire et d’enseigner. La création de l’EUP s’appuie sur une « refondation collective » de l’approche qu’a été celle des deux Instituts en matière de formation et de recherche en urbanisme.

Voir le site web : http://www.eup.fr/

Gis Collège International des Sciences du Territoires

Constitué en 2010 comme groupement d’intérêt scientifique (GIS) par trois partenaires fondateurs (Université Paris 1, Université Paris Diderot, CNRS) et par des partenaires institutionnels attestant l’importance de la dimension appliquée des sciences du territoire : le CGET (ex-DATAR), l’IAU-îdF et l’ADEME, rejoints par l’INED et l’IRD, le Collège international des sciences du territoire (CIST) regroupe 23 équipes de recherche.

Il a pour objectif de contribuer à formaliser et organiser ce champ interdisciplinaire, à une échelle française et internationale notamment européenne, de fédérer les unités de recherche dédiées au territoire, de renforcer le réseau national des équipes qui le composent, de renforcer leurs synergies (thématiques, méthodologie, équipements et bases de données, réponses aux appels d’offre, événements de diffusion de la recherche…) et de développer l’interface recherche-formation (cours en ligne communs, participation aux universités numériques thématiques, projet de master international des sciences du territoire associant de nombreuses universités?

Le CIST est un outil de recherche et de formation (masters et doctorats) de haut niveau centré sur les territoires. Il est interdisciplinaire : des géographes, des économistes, des sociologues et des démographes, des historiens, des juristes, des archéologues, des équipes ou programmes pluridisciplinaires. Il est connecté aux sciences de la vie et de la terre, aux sciences de l’ingénieur et à la santé, autour de 9 axes de recherche.

Puca

Écoles d’architecture

L'UMR AUSer fédère, depuis janvier 2014, les équipes de recherche de quatre écoles d’architecture parisiennes et regroupe une soixantaine d’enseignants chercheurs et une cinquantaine de doctorants issus de formations françaises et étrangères pluridisciplinaires – architectes, plasticiens, urbanistes, géographes, historiens, philosophes, psychologues et sociologues:

  • ACS : ENSA Paris-Malaquais ; AHTTEP : ENSA Paris-la Villette ; IPRAUS : ENSA Paris-Belleville, OCS : EA de la Ville et des Territoires à Marne-la Vallée.

Un thème fédère les recherches de l'UMR : l’espace matériel de la ville, sa fabrication et sa transformation.

Pour en savoir plus :

Labex Futurs urbains

Le Labex Futurs urbains, créé en 2011, regroupe treize équipes de recherche en aménagement, architecture, environnement et transports de l'université Paris-Est.

Extrait du site : «Les villes abritent des sociétés de plus en plus complexes. Les systèmes techniques entrecroisés qui rendent possible son fonctionnement quotidien se multiplient. Mais ce sont aussi les modes de gouvernances, les relations sociales, l'émergence de pratiques nouvelles qui gagnent en complexité, en diversité, en rapidité d'évolution, année après année. Le Labex Futurs Urbains est un lieu qui permet d'affronter cette complexité en rapprochant les démarches de l'aménagement, de l'architecture, de l'environnement et des transports. Nous renouvelons ce défi, au travers de projets collaboratifs entre équipes, de coopérations internationales intensifiées, ou de partenariats suivis avec le monde professionnel. Nous nous sommes, pour cela, dotés d'outils d'animation divers : des chaires internationales pour inviter des chercheurs, un programme de colloques, des écoles d'été, un parcours européen de master, un soutien à la valorisation éditoriale, un programme volontariste d'interface avec le monde professionnel et un appui aux démarches collaboratives internes.»

Le LABEX Futurs urbains organise des groupes de travail pérennes et transversaux sur des enjeux d'actualité

  • Métabolisme urbain
  • Risques
  • Métiers de la ville
  • Usages de l'histoire et devenir urbain
  • Modélisation et dynamiques urbaines
  • Mobilités urbaines pédestres, efficacité énergétique
  •  Villes, Tourisme, Territoire
  • Justice, espace, discriminations, inégalité.

Pour en savoir plus :

Sciences PO

Le blog de la recherche urbaine à Sciences Po appuyé sur le programme de recherche Cities are back in town produit des travaux systématiques et approfondis sur les processus d’urbanisation (économiques, politiques, sociaux, culturels) :

Fédération Idf de recherche sur l’environnement

La  FIRE (Fédération Ile-de-France de Recherche sur l’Environnement) créée en 2007, a pour vocation  de promouvoir la recherche interdisciplinaire dans le domaine des Sciences de l’Environnement. Son projet fédératif concerne principalement des travaux de recherche relevant des surfaces continentales (bassins versants et réseaux hydrographiques, lacs et réservoirs, parcelles agricoles et forêts, petites régions agricoles, paysage) et de leurs interfaces avec les eaux souterraines sous-jacentes, les zones marines côtières et l’atmosphère.

La FIRE implique actuellement 13 unités autour du pôle « Terre Vivante et Environnement » de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) en collaboration avec le CNRS, l'INRSTEA, l'INRA, l'IRD, AgroParisTech, le Muséum National d'Histoire Naturelle (MNHN).

Depuis sa création, la FIRE s’est attachée à contribuer à la connaissance et à la prédiction du fonctionnement des écosystèmes, géosystèmes et hydrosystèmes en fonction des changements globaux affectant des systèmes régionaux, pluri-régionaux, voire même des surfaces continentales de la planète. Elle est conçue pour faciliter l’interdisciplinarité entre les différentes unités appartenant à la FR et les autres institutions de l’IdF engagées dans des problématiques environnementales, problématiques qui requièrent l’étude de l’évolution des interactions entre les impacts humains, les éco-géo-hydrosystèmes et la biodiversité, tenant compte de la dimension socio-économique, a fortiori dans des conditions de forte anthropisation. La FIRE a pour objectif de structurer une part importante de la recherche en Environnement des surfaces et interfaces continentales en Ile-de-France, par une approche interdisciplinaire et multi-tutelles.

 L'IAU a un partenariat avec FIRE. Pour en savoir plus http://www.fire.upmc.fr/?q=fr/node/1

Labex Dynamite

Le Labex Dynamiques territoriales et spatiales (Dynamite) a été créé en 2012. Il regroupe quinze équipes de recherche : www.labex-hesam.eu/fr/presentation-dynamite

Responsable scientifique et technique : Nadine Cattan

Voir en fichier joint :