Nos travaux et publications avec la recherche

"Micro-grids and grassroots initiatives in energy transition : Berlin. London. Paris", une journée d'études du Labex Futurs urbains

Portée par le Groupe Transversal "Ville et énergie" du Labex Futurs urbains, l'objectif de la journée d'études du 19 mai 2017 est d'éclairer les enjeux et les effets spatiaux de stratégies de production énergétique en milieu urbain dense. Elle se focalisera sur des logiques d’action portées par des acteurs citoyens et orientés sur la réappropriation et le changement des pratiques vers l’autonomie énergétique. L'IAU sera présent via l'intervention de Nicolas Laruelle, urbaniste, consacrée aux Hauts lieux de la transition en Ile-de-France.

À l’échelle européenne, la transition énergétique s’accompagne d’une mutation infrastructurelle : différentes initiatives de production d’énergies renouvelables redéfinissent les territoires urbains et leurs géographies socio-techniques associées. Les projets de décentralisation engagés dans la production d’électricité et/ou de chaleur se multiplient. Longtemps cantonnée et caricaturée à la petite échelle domestique ou communautaire, l’autonomie énergétique a gagné la ville. Les expériences de décentralisation énergétique menées à Londres et Berlin montrent que les changements de forme technique et d’échelle des infrastructures sont des leviers de changement spatial et social valorisant une économie de proximité. Ces projets locaux novateurs posent des défis pour le cadre énergétique existant, dominé en France par une forte centralisation. Les retours d’expériences des coopératives berlinoises et londoniennes nous permettront de questionner les conditions requises (stratégies d’intégration spatiale, outils et cadre réglementaire, prérogatives juridiques) vers un marché de l'énergie renouvelable plus démocratique et local.

La mise en relation et la synchronisation de ces stratégies de transition portées par des logiques organisationnelles inédites posent toutefois des questions. Comment la multiplication de ces micro-infrastructures à l’échelle de la métropole constitue-t-elle in fine une stratégie énergétique articulée ? Comment ces initiatives locales influencent-elles les politiques nationales de transition énergétique ? Quelles en sont les implications spatiales dans les tissus urbains ?

Journée en langue anglaise

Consulter le programme

"La question métropolitaine au prisme de l'entreprise. Activité économique, territoire et réseaux", une journée d'études du laboratoire EconomiX

Depuis plusieurs années, la littérature économique et les politiques publiques appuient et renforcent l’idée que les métropoles jouent un rôle clef dans la croissance et le dynamisme économique du pays. Pourtant, leur surperformance fait débat. En effet, un grand nombre de rapports et de publications rendent compte d’une contribution de ces territoires à l’emploi, à la valeur ajoutée et à l’innovation inférieure à ce que l’on pourrait en attendre. Ils signalent surtout l’importante diversité des métropoles et le fait que toutes ne sont pas marquées du sceau du succès.

Le laboratoire EconomiX de l'Université Paris Nanterre réunit le 30 mai 2017 des participants universitaires et institutionnels spécialistes des métropoles afin d’éclairer les nouvelles formes d’organisation des territoires et de montrer comment ils influencent l’organisation et les performances des entreprises. La journée sera organisée autour d’une conférence plénière et quatre tables-rondes au cours desquelles les thèmes seront débattus :

  • Qu’est-ce qu’une métropole ? Que peut-on en attendre ?
  • La métropole du Grand Paris : quel rôle au sein de la région Ile-de-France ?
  • Comment les métropoles peuvent-elles tirer la compétitivité de l’économie française ?
  • Quels besoins en matière de production de nouvelles connaissances pour mieux comprendre cet objet ?

L'IAU sera présent via l'intervention de Thierry Petit, économiste au Département Économie.

Consulter le programme

4ème assises de l'habitat Leroy Merlin : "Penser avec. Faire ensemble. Nouvelles coopérations habitants - professionnels

Révolutions énergétique, numérique et démographique : ces trois grands mouvements qu’on dit aussi de transition impactent profondément les choix et modes de vie des habitants et les pratiques des professionnels du monde de l’habitat.

Ces 4ème assises de l'habitat proposent un panorama des treize chantiers de recherche portés par Leroy Merlin Source, ses correspondants et ses partenaires, pour embrasser sous l’angle de l’hybridation des usages des habitants et des interventions des professionnels dans l’habitat, l’ensemble des problématiques mises sur le métier dans le cadre du programme de recherche 2015–2017.

L'IAU sera présent via Lucile Mettetal, urbaniste au Département Habitat et Société. Elle interviendra dans un atelier intitulé "Habitat et énergie. De nouvelles manières d'assembler les acteurs".

Consulter le programme

"Ruralités et métropolisation. À la recherche d'un équilibre territorial", un article co-signé par Lucile Mettetal de l'IAU

Monique Poulot, Claire Aragau, Lionel Rougé et Lucile Mettetal (géographe urbaniste à l'IAU) publient un article intitulé "L'"urbanisme endogène" dans le périurbain de l'ouest francilien : des morphologies négociées?". Comme les autres articles qui composent cet ouvrage collectif "Ruralités et métropolisation" (2016) sous la direction de Johanna Sery et Frédéric Saunier, il contribue au dépassement des clivages entre espace rural et espace urbain.

À consulter à la médiathèque de l'IAU

La grande mobilité des facteurs de production, mais aussi des innovations, des idées ou des modes, a des conséquences très concrètes pour un territoire quel qu’il soit. Comment comprendre ce phénomène pour y faire face ? Quelles nouvelles méthodes les élus et responsables locaux doivent-ils utiliser pour s’adapter à cette nouvelle situation et assurer le développement de leur territoire ? Comment trouver sa voie et exister dans cet univers concurrentiel ? Quelles bonnes pratiques peuvent servir de source d’inspiration ? Comment construire des démarches de marketing « durables », s’appuyant sur les dynamiques réelles du territoire et l’engagement de ses acteurs ?

Coordonné par Lise Bourdeau-Lepage, professeur de géographie à l’université Lyon 3, et Vincent Gollain directeur du département économie de l'IAU, cet ouvrage publié en mai 2015 et soutenu par l'Institut pour la recherche CDC et le CNER, apporte des réponses théoriques et pratiques à ces interrogations. 

A consulter à la médiathèque de l'IAU

Accompagner l’autoréhabilitation : une démarche innovante pour les territoires ruraux

Photo : Hortense Soichet

L’IAU vient de terminer une recherche exploratoire qui s’inscrit dans le cadre du programme Prebat (Plateforme de recherche et d’expérimentation sur l’énergie dans le bâtiment) et Puca (Plan Urbanisme Construction et Architecture) intitulé «Amélioration énergétique du patrimoine rural : quelles parts et perspectives pour l’autoréhabilitation ?». Cette recherche a bénéficié du soutien financier de l’Ademe et de Leroy Merlin Source.

Son objectif est d’appréhender l’autoréhabilitation comme levier potentiel de l’amélioration énergétique de l’habitat individuel des espaces ruraux. La recherche part d’un double constat :

  • un besoin d’innovation des politiques publiques qui peinent à accompagner les habitants de ces territoires dans la rénovation de leur habitat ;
  • et des ménages qui expriment non seulement un besoin d’appropriation et de mise en valeur de leur patrimoine, mais aussi des envies d’autonomie ou d’émancipation qui s’illustrent notamment par le renouveau du « faire soi-même ».

A la croisée des enjeux (patrimoniaux, énergétiques, sociaux), les démarches d’accompagnement à l’autoréhabilitation peinent à trouver leur place au sein des catégories de l’action publique. Mais c’est aussi en s’affranchissant d’une lecture institutionnelle qu’elles sont en capacité de s’adapter aux réalités locales, à des contextes géographiques, sociaux et architecturaux variés.

Accompagnée, encadrée, partagée, ou encore soutenue, l’autoréhabilitation peut s’envisager comme une stratégie alternative de rénovation et de valorisation du patrimoine bâti, mais aussi comme une possibilité d’enrichir les projets de territoire en mobilisant les énergies et les compétences locales, qu’il s’agisse d’acteurs institutionnels comme les CAUE ou les espaces info énergie, d’acteurs économiques comme les artisans locaux et les magasins de bricolage, qui verraient leurs métiers renouvelés en devenant accompagnateurs, ou qu’il s’agisse d’habitants par l’échange de savoir-faire et de temps passé. L’enjeu est non seulement de mobiliser le potentiel d’action individuelle et de dynamique collective mais aussi d’articuler la sphère marchande, l’économie de l’entraide et de nouveaux marchés pour les entreprises.

Consulter le rapport

Retour sur les interventions de la 8ème édition des journées du Grand Paris

L'École d'Urbanisme de Paris (EUP) a proposé la 8ème édition des journées du Grand Paris : "Peut-on mettre le Grand Paris en plan ?", les 19 et 20 janvier 2017 à la Cité Descartes à Champs sur Marne. L'IAU est partenaire de l'événement. Anne-Claire Davy, chef de projet SRHH (IAU) et Sandrine Barreiro, directrice du pôle Planification (IAU) sont intervenues dans la table ronde du 19/01 après-midi sur la planification du logement à l'échelle régionale. Christian Thibault, directeur du Département Environnement Urbain et Rural (IAU) est intervenu le 20/01 matin sur les enchevêtrements de la planification environnementale.

Consulter le programme et les diaporamas

Gouvernance urbaine dans la société en réseaux : France, Thaïlande et Japon

Comment la gouvernance urbaine doit-elle être redéfinie pour répondre aux interconnexions et aux interdépendance croissantes des sociétés urbaines ?

Cette question a été au coeur de la conférence internationale "Gouvernance urbaine dans la société en réseaux : France, Thaïlande et Japon" (Lyon, les 19 et 20 janvier 2017). Léo Fauconnet (pôle Gouvernance de l'IAU) y est intervenu sur le thème "Gouvernance métropolitaine à Paris Ile-de-France : un modèle à la croisée des chemins". Des actes seront publiés prochainement.

L'IAU et le projet de recherche MApUCE

L'IAU est engagé depuis 2014 dans le projet de recherche MApUCE [Modélisation Appliquée et droit de l’Urbanisme : Climat urbain et Énergie], piloté par Météo France, aux côtés de 4 agences d'urbanisme et de la FNAU. L'objectif du projet MApUCE est de définir une stratégie de modélisation du microclimat sur la base de données nationales et de développer une méthodologie d’intégration de données quantitatives de microclimat urbain, climat et énergie, dans les principales politiques urbaines et les documents juridiques. La démarche devra être applicable à toutes les villes de France.

Les agences impliquées dans le projet ont réalisé une enquête dans le réseau FNAU pour identifier et caractériser les pratiques d'urbanisme à l’œuvre dans les agences en termes d'intégration des enjeux énergie/climat. L'enquête a aussi permis d'identifier les méthodes, les outils, les partenariats, ainsi que les leviers et les limites constatées dans la prise en compte de ces nouveaux enjeux. Les enseignements ont été restitués lors d’un atelier FNAU de mars 2015 à l’IAU et dans un rapport consultable en ligne, 

Côté IAU, la coordination est assurée par Erwan Cordeau du département Environnement Urbain et Rural.

En savoir plus
Consulter le rapport

Les politiques d'hébergement et d'accueil des réfugiés. Actes du séminaire ENS-IAU du 20 mai 2016 sur les questions urbaines

Les actes du séminaire ENS-IAU du 20 mai 2016 sur les politiques d'accueil et d'hébergement des réfugiés (novembre 2016) proposent des éléments de cadrage quantitatifs et qualitatifs sur les migrations internationales et les réfugiés en Ile-de-France, une intervention de Michel Agier qui, en anthropologue, interroge la notion d'hospitalité privée et publique, une intervention de Marie-Françoise Lavieville qui présente, pour la Drihl, les politiques récentes d'hébergement et d'accueil des migrants en Ile-de-France, une intervention d'élèves de l'ENS sur l'accueil et l'insertion des réfugiés à Dessau en Allemagne. Les actes reprennent ensuite les principaux éléments du débat avec la salle, en restituant le point de vue du directeur général d'Emmaüs Solidarité, Bruno Morel.

Consulter les actes du séminaire

L'IAU partenaire du consortium DynamiCity, labellisé par Advancity

A partir de septembre 2016, l'IAU accompagne ForCity, une entreprise en charge de la modélisation et de la simulation urbaine prospective, sur le projet DynamiCity. Ce projet est sans précédent dans le monde de la ville intelligente.

ForCity a développé un outil web interactif en 3D qui simule l’évolution de la ville sur une vingtaine d’années (évolution de la population, des entreprises, des coûts de l’immobilier, usage des transports…) et qui aide les grands acteurs urbains à prendre des décisions durables. Le projet DynamiCity permet de rendre cet outil plus précis et de le mettre en oeuvre sur un nouveau cas d’usage : le choix de la localisation des bureaux et des nouvelles stratégies RH des grands employeurs (décalage des horaires, télétravail, coworking…). L'outil sera testé sur l’Île-de-France, grâce à l’implication du département Mobilité et transports de l’IAU. L'outil est capable de prendre en compte les évolutions systématiques du territoire et est conçu pour être transposable à d'autres grandes agglomérations. Un test d'application à New York est prévu.

Le projet s’appuie sur un modèle de dynamique du territoire reproductible et à maturité industrielle, et sur son articulation avec des outils de calcul intensif développés à l'Institut des Systèmes Complexes de Paris Île-de-France, laboratoire de recherche du CNRS à l’interface entre l’informatique et les sciences sociales.

 Pour en savoir plus

Synthèse du petit déjeuner décideurs chercheurs sur Habitat social et sécurité

L'IAU a publié, sous un format synthétique (8 pages), les principaux éléments d'analyse et d'échanges du petit déjeuner décideurs- chercheurs du 7 juillet 2016 sur le thème : "Habitat social et sécurité : un champ d'action innovant ?"

Lire la synthèse

L'ORS accueille le Professeur Pierre Valois, de l'Université de Laval au Québec

Suite aux réflexions initiées entre professionnels de l’urbanisme et professionnels de santé publique lors de la Journée Régionale Climat 12 (Octobre 2015), l’ORS IDF poursuit son approche d’observation et de prospective sur les thèmes émergents de « santé et changement climatique ».

L'ORS accueille du 3 octobre au 18 novembre 2016 le Professeur Pierre Valois, chercheur à la faculté des sciences de l'éducation à l'Université Laval (Canada) et directeur de l'Observatoire quebécois d'adaptation au changement climatique (OQACC). L'OQACC est un organisme nouvellement crée dans le but de mieux outiller les autorités de santé publique dans leurs efforts de surveillance de l’adaptation individuelle et organisationnelle aux canicules et aux inondations.

Muriel Dubreuil de l'ORS pilote cet échange.

Pour en savoir plus

Une publication EGIS/BRGM et IAU sur les villes cotières d'Afrique du nord dans la revue du BRGM

Yves Enesser (Egis), Monique Ternerer (BRGM) et Victor Said (IAU) ont publié un article sur "Les grandes villes côtières d'Afrique du nord face au changement climatique et aux risques naturels", dans le numéro de septembre 2016 de la revue du BRGM (n° 21).

Lire l'article

Planification territoriale stratégique : entre droit souple et droit dur

Cahier du GRIDAUH n° 29-2015 hors-série

Avec deux articles de l'IAU, de Sandrine Barreiro, directrice du pôle Planification et d'Alexandra Cocquière, juriste. Ce numéro spécial rassemble les études offertes par ses collègues et amis à Jean-Pierre Lebreton, Professeur à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, qui a oeuvré pendant les quatorze dernières années de sa carrière au GRIDAUH, dont depuis 2006 il était directeur scientifique. Ces études ont pour objet commun la planification territoriale stratégique qui fixe les grandes orientations ou objectifs du développement des territoires qu’elle concerne. Née en France dans les années soixante pour tenter de maîtriser l’explosion urbaine qui s’est produite au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cette forme de planification spatiale s’est par la suite adaptée à des situations différentes et a même investi de nouveaux domaines comme celui de la protection de l’environnement. Les contributions à cet ouvrage attestent de sa vitalité. Elles traitent de ses aspects juridiques à travers l’étude de documents qui concernent son origine, ses premiers pas, ses applications et ses adaptations récentes. Elles présentent une institution qui se situe à la charnière du droit souple au sens où l’entend le Conseil d’État et du droit dur.

Pour en savoir plus

L'IAU, partenaire d'un projet européen sur la congestion routière (2015-2018)

En 2014, le projet CREATE, "Congestion Reduction in Europe Advancing Transport Efficiency" dont l’IAU est partenaire a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets de recherche européen H20 20 intitulé « Tackling urban road congestion«. Le leader du projet (juin 2015 à mai 2018) est l’University College of London et les pays partenaires sont l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Estonie, la France, la Grande Bretagne, la Jordanie, la Macédoine , la Roumanie et la Turquie.

Ce projet (piloté à l'IAU par Dany Nguyen-Luong du département Mobilité et Transports) permettra à l’Institut d’approfondir  les sujets de  congestion routière :  théorie et pratique, benchmark,  mesures traditionnelles pour réduire la congestion et  applications dans les pays en voie de développement,  peak car, apport des nouvelles technologies,  nouvelles mobilités, transfert modal…

Pour en savoir plus

« Les espaces ouverts dans la fabrique périurbaine », article Universitaires / IAU publié dans URBIA en 2015

Un article corédigé par Monique Poulot (LAVUE), Lionel Rougé (Géocités), Claire Aragau (Mosaiques) et Lucile Mettetal (IAU îdf) :  « Les espaces ouverts dans la fabrique périurbaine : Vers l’affirmation de logiques de transaction dans les nouvelles recompositions socio-spatiales », dans URBIA. Les Cahiers du développement urbain durable, Observatoire universitaire de la Ville et du Développement durable, 2015, Intermédiarités et hybridations: l’entre-ville reconsidéré, p. 33-62. Continuer la lecture...

 

Actes du colloque de l’Ecole d’urbanisme de Casablanca : contribution IAU

L’école d’architecture de Casablanca (Maroc) a publié en octobre 2015 les Actes d’un colloque sur le thème : « 100 ans d’urbanisme à Casablanca. 1914 – 2014 ». Vous y trouverez notamment une contribution de Victor Said, architecte et urbaniste à l’IAU, intitulé « Résilience de Casablanca face aux risques naturels ». Télécharger le document...

 

« Coupes et découpes territoriales », Librairie Eyrolles, le 12/02/2016 à 18h30

8 février 2016

La Librairie Eyrolles, 61, bd Saint-Germain, 75005 PARIS, Métros Cluny-Sorbonne / Maubert-Mutualité a le plaisir de vous inviter à la soirée « NOS VIES URBAINES : De la vie de quartier à la connexion avec le monde, petites schizophrénies du quotidien » vendredi 12 février 2016 de 18h30 à 21h.

À l’occasion de la publication de Coupes et découpes territoriales, seront présent :

  • Catherine Mangeney, démographe-urbaniste – IAU îdF
  • Daniel Béhar, professeur à l’Ecole d’urbanisme de Paris, membre du conseil scientifique de l’Atelier International du Grand Paris
  • Tanguy Le Goff, politologue – IAU îdF

La notion de « bassin de vie » est devenue sujet d’actualité à l’occasion des débats sur les découpages institutionnels et la réforme territoriale. Elle ne va pourtant pas de soi. La réalité des déplacements et des flux brouille les cartes.
Cette labilité se révèle néanmoins stratégique pour les élus locaux, qui font du « bassin de vie » un outil de construction d’un « bien commun territorial » adossé à des coopérations locales plus ou moins institutionnalisées. Télécharger le document...

 

« Les territoires du périurbains : de l'hybridation à l'intensité ? »

2 septembre 2015

Issu d’un programme de recherche du PUCA (juillet 2014), l’ouvrage « Les territoires périurbains : de l’hybridation à l’intensité? » résulte d’un  partenariat entre des universitaires (Paris, Paris Ouest et Caën Basse Normandie) et des experts de l’IAU. L’objectif des auteurs est de repérer les éléments d’une transformation de fond des espaces périurbains. Les résultats, présentés dans l’ouvrage consultable via le lien ci-dessous, permettent de déconstruire les idées reçues sur l’espace périurbain et de mieux comprendre ce qui se joue dans ces territoires.

Y ont participé pour l’IAU : Lucile Mettetal, Mireille Bouleau, Amélie Darley, Nicolas Laruelle, Tanguy Le Goff et Catherine Mangeney. Ressources en ligne...

 

"Muscade (Modélisation Urbaine et Stratégies d'adaptation au Changement Climatique pour Anticiper la Demande et la production Énergétique)"

2 septembre 2015

Muscade (Modélisation Urbaine et Stratégies d'adaptation au Changement Climatique pour Anticiper la Demande et la production Énergétique) est un programme de recherche ANR "ville durable (2009" qui propose différents scénarios d'adaptation de l'agglomération parisienne au changement climatique à l'horizon 2100. Il a été coordonné par le Groupe d'Etudes de l'Atmopsphère MEtéorologique (GAME/CNRS/Météo France Toulouse). Le partenariat pluridisciplinaire a notamment impliqué l'IAU. Télécharger le document

Avec Métropolitiques

L'IAU est partenaire de la revue en ligne Métropolitiques.

 

« Urban renewal and the "defensible space" model », publié dans Métropolitiques le 12/02/2016

14 mars 2016

« Urban renewal and the “defensible space” model » : the growing impact of security issues on the way our cities develop », l’article de Camille Gosselin qui avait été publié dans Métropolitiques le 05/11/2015 a été traduit en anglais et mis en ligne par la revue.

In transforming the urban planning and architecture of social-housing estates, urban-renewal policies are not just about changing the image or populations of these neighbourhoods. They also seek to control public spaces more effectively. Guided by the principles of “situational prevention”, the implementation of such policies reflects the growing influence of security-related issues in urban development. Lire l'article de Métropolitiques...

 

« L'exposition du parc de logements au risque d'inondation », publié dans Métropolitiques le 29/02/2016

14 mars 2016

« L’exposition du parc de logements au risque d’inondation : un enjeu majeur pour l’Ile-de-France », un article de Ludovic Faytre de l’IAU dans Métropolitiques La crue centenaire de la Seine de 1910 à Paris est longtemps restée dans les mémoires. Aujourd’hui encore, le risque d’inondation constitue une préoccupation majeure en Île-de-France. Le nombre et la concentration des logements potentiellement exposés y sont importants.

Ludovic Faytre montre, en effet, que le parc francilien est plus que jamais vulnérable et souligne les nombreux enjeux économiques, sociaux et de gestion de crise que ce risque naturel fait courir à la région capitale. Lire l'article de Métropolitiques...

 

« La rénovation urbaine et le modèle de " l'espace défendable " », publié dans Métropolitiques le 04/11/2015

5 novembre 2015

« La rénovation urbaine et le modèle de « l’espace défendable » : la montée en puissance des enjeux sécuritaires dans l’aménagement », un article de Camille Gosselin de l’IAU publié le 04/11/2015.

En transformant l’urbanisme et l’architecture des cités HLM, la rénovation urbaine ne vise pas seulement à changer l’image et le peuplement de ces quartiers. Elle entend aussi mieux contrôler les espaces publics. Guidée par les principes de la « prévention situationnelle », la mise en œuvre de cette politique traduit la montée en puissance des enjeux sécuritaires dans les aménagements urbains. Lire l'article de Métropolitiques...

 

« Les bassins de vie : à la croisée des découpages institutionnels et des territoires vécus », publié dans Métropolitiques le 28/09/2015

30 octobre 2015

« Les bassins de vie : à la croisée des découpages institutionnels et des territoires vécus », un article de Mireille Bouleau et Catherine Mangeney de l’IAU publié le 28/09/2015.

L’usage croissant de la notion de « bassin de vie » marque la volonté de mieux connecter les pratiques des habitants aux découpages institutionnels et à l’organisation territoriale. Mireille Bouleau et Catherine Mangeney montrent, à partir du contexte francilien, l’intérêt de recourir à ce concept, non pas pour délimiter mais pour réinventer les modalités de l’action publique et aller vers plus de coopération et de « faire ensemble ». Lire l'article de Métropolitiques...

 

« Les data centers franciliens », publié dans Métropolitiques le 12/10/2015

30 octobre 2015

« Les data centers franciliens, un essor sous containtes », un article de Daniel Thépin de l’IAU publié le 12/10/2015.

Les data centers sont les coffres-forts de l’économie numérique. Ils font de plus en plus l’objet d’une compétition entre les territoires. La région capitale figure parmi les régions les plus attractives d’Europe, mais, victime de son succès, elle doit aujourd’hui anticiper pour dégager de nouvelles capacités d’accueil et assurer le développement des data. Lire l'article de Métropolitiques...

 

« L'impact de la TVA ANRU », publié dans Métropolitiques le 21/09/2015

5 octobre 2015

Le 21/09/2015, un article de Marion Delplanque et Brigitte Guigou sur « La TVA ANRU, un outil fiscal au service de quels objectifs » a été publié par la revue en ligne Métropolitiques.

La réduction de la TVA lors de l’achat d’un logement pour des ménages sous conditions de ressources relève d’un instrument traditionnel des politiques d’accession à la propriété. L’originalité de la TVA réduite ou « TVA ANRU » tient à son couplage avec un autre dispositif d’action publique : le Programme national de rénovation urbaine (PNRU). Cet article s’interroge sur les objectifs et les effets territoriaux de cet outil fiscal dans le contexte francilien de forte crise du logement et de montée de la pauvreté. Lire l'article de Métropolitiques...

 

« La division des pavillons de banlieue », publié dans Métropolitiques le 02/05/2014

15 juillet 2015

« La division des pavillons de banlieue », un article de Anne-Claire Davy (IAU), Peggy Mertini et Mélanie Richard, publié dans la revue en ligne Métropolitiques, le 02/05.2014.

De nombreux acteurs locaux ont récemment exprimé leurs inquiétudes face à l’émergence d’un processus de division « spontanée » du tissu pavillonnaire. Cette dynamique, potentiellement vertueuse, est en fait difficilement anticipée par les pouvoirs publics et elle entraîne une densification non maîtrisée qui altère le quotidien des quartiers concernés. Elle peut aussi dissimuler les pratiques douteuses de bailleurs peu scrupuleux. Lire l'article de Métropolitiques...