COP21

Conférence des Nations unies sur les changements climatiques

30 novembre 2015Contact

Alors que le changement climatique est devenu un phénomène global, l’IAU réalise des travaux de référence et des outils d’aide à la décision dans les deux registres de l’atténuation et de l’adaptation. Pour l’atténuation, l’IAU a réalisé des travaux pionniers sur les empreintes écologiques, plus particulièrement sur l’empreinte Carbone, qu’il continue à approfondir. Pour l’adaptation, l’IAU a poussé la réflexion sur la vulnérabilité climatique aux vagues de chaleur en ville, et fournit une application à l’échelle de l’îlot morphologique urbain assortie d’une bibliothèque de solutions. Cette application va être étendue à d’autres vulnérabilités territoriales.
Dans ses travaux, l’IAU met en avant les effets systèmes et les complémentarités territoriales. Il s’attache aussi à l’intégration de ces préoccupations en amont, dans la planification, non seulement en termes de contraintes, mais aussi en tant que vecteurs d’innovation. Par exemple, le Sdrif, dont l’IAU est le maître d’œuvre, apparaît comme un modèle territorial régional pour anticiper le changement climatique.

Retrouvez ici les principales ressources classées selon les thématiques du village régional Île-de-France à la COP21.

La COP21, c'est quoi ?

La convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) a été signée en 1992 au Sommet de la Terre de Rio par 195 « états parties », auxquels s’ajoute l’Union européenne.
Les parties signataires se réunissent chaque année dans une grande conférence mondiale pour le climat.
La « COP21 » est la 21e de ces conférences et a lieu pour la première fois à Paris. L’objectif majeur est d’agir pour ne pas dépasser une augmentation de 2° c de la température moyenne de la Terre, au-delà de laquelle le dérèglement climatique et ses impacts négatifs ne pourraient plus être maîtrisés.
La COP 21 est une des plus grandes conférences sur le climat organisées et consacre deux grandes ouvertures : le rôle des collectivités locales et de la société civile, la nécessité de compléter les actions de réduction des gaz à effet de serre (atténuation) par des actions de réduction de la vulnérabilité des systèmes naturels et humains (adaptation).