Campus scientifiques et clusters

Des études comparatives internationales

01 mai 2014Contact

L’aménagement de campus scientifiques et technologiques est un enjeu majeur pour toutes les métropoles, qui cherchent à attirer et fixer sur leur territoire les activités de R&D innovantes et créatives, fondées sur l’échange de savoirs émanant de disciplines différentes. Ces lieux constituent une ressource essentielle pour le développement de clusters d’entreprises de haute technologie, vecteurs de création de valeur et d’emplois. Les acteurs des territoires franciliens sont aujourd’hui largement mobilisés sur ces enjeux.

L'étude « Science Cities: Campus scientifiques et clusters dans les métropoles du 21e siècle »
Dans le cadre de son programme d’étude, l'IAU île-de-France publie une série de travaux, qui apportent des éclairages sur les concepts de campus et clusters et soulignent la difficulté à s’accorder sur les objectifs, les moteurs et les ingrédients physiques qui en font la réussite. Deux nouvelles publications (San Francisco et Portland) complètent cette série.

  • Le cas de Mission Bay (San Francisco) est le nom d’un projet urbain et économique majeur au centre de San Francisco. Il allie le renouvellement urbain d’une importante friche ferroviaire et portuaire, et le développement d’un cluster biotech autour du nouveau campus de l’université de Californie à San Francisco (UCSF).
  • Le cas de Portland (Etat d'Oregon, États-Unis) cultive sa différence dans nombre de domaines tels que l’urbanisme durable et les industries du sport et du plein air. Ses universités y concourent activement par leur recherche et leurs pratiques immobilières, en synergie avec les projets de transports en commun métropolitains. Rien de spectaculaire, mais une intelligence et un pragmatisme exemplaires. Le cas de Séoul (Corée du Sud) s'affirme de plus en plus sur l'échiquier mondial et mène de grands projets d'aménagement de campus et de clusters, sensés relayés sa compétitivité future dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Dans la région de Séoul, deux projets particulièrement remarquables, encore récents et pourtant très avancés dans leur développement, sont analysés : la Digital Media City (DMC) à Séoul et Songdo à Incheon.
  • Le cas de Zurich (Suisse). Science City est le nom générique du projet de développement scientifique de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ) et d'aménagement immobilier du campus de Hönggerberg. Occupant 32 hectares à 5 km au nord-ouest de Zurich, ce campus accueille 6 000 étudiants et 3 500 enseignants, chercheurs et employés. Près de 4 000 personnes sont impliquées dans des activités de recherche. Zurich accueille l'un des clusters les plus performants en sciences de la vie en Europe.
  • Le cas d'Helsinki (Finlande). La stratégie de développement et d'innovation poursuivie par l'aire métropolitaine d'Helsinki se résume sous le sigle T3, symbolisant l'alliance de la science, de l'art et de l'économie et dont l'université Aalto est l'un des principaux vecteurs. Le cluster d'Otaniemi a acquis une reconnaissance internationale dans les technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les années 2000 grâce au succès de Nokia. La réussite du cluster tient à des centres urbains riches d'externalités, à la présence de centres de recherche nationaux largement appuyés par le gouvernement, à un enseignement de qualité et au développement spontané d'entreprises. Au nord-est d'Helsinki, le projet urbain du quartier Arabianranta met l'accent sur le développement résidentiel avec une thématique forte autour des arts et du design et un positionnement économique souhaité sur les industries créatives.

Les monographies

Les deux monographies européennes, Helsinki et Zurich, montrent un large éventail de situations : campus académiques et/ou d’entreprises, situés en centre ville ou en périphérie ; opérations de création ou de réaménagement/consolidation ; clusters matures de rang mondial, ou en train d’émerger, fonctionnant en étroite imbrication spatiale avec un campus universitaire, ou en réseau avec plusieurs sites académiques et parcs d’entreprises répartis dans l’espace métropolitain. Le rôle des acteurs, publics et privés, est mis en lumière.
Une monographie consacrée à l'Asie du Nord-Est et plus particulièrement, la Corée du Sud. Deux projets situés dans la région de Séoul font l'objet d'une analyse minutieuse. Le premier la « Digital Media City », un cluster d'activités de médias, de TIC, des arts numériques et de divertissement, qui constitue un exemple de diversification du tissu économique. Un second projet « Songdo » implanté en ville nouvelle en cours d'aménagement propose un modèle d'urbanisme ubiquitaire. Ce concept de ville « intelligente » et « hyperconnectée », très éloigné de la culture européenne, intègre pleinement l'architecture informatique de la ville dans son aménagement. L'étude souligne l'implication forte du politique, des grandes entreprises, des circuits financiers permettant la promotion de complexes spécialisés et de nouveaux secteurs, mais aussi de l'appétence des Coréens pour la technologie.

Les fondamentaux

Clusters mondiaux : regards croisés sur la théorie et la réalité des clusters, identification et cartographie des principaux clusters internationaux. 250 clusters ont été sélectionnés et classés par espace géographique et par thématique technologique dans cette étude. Ce répertoire permet ainsi d'effectuer une bonne analyse de l'offre économique des régions et des priorités de leur marketing territorial. À l'issue de l'étude, il apparaît que la mobilisation des acteurs publics et privés, l'environnement culturel local, le cadre juridique et le contexte social de chaque pays sont déterminants dans la réussite des clusters. Cependant, les rapports qu'entretiennent l'attractivité et la croissance avec la mise en place de politiques clusters demeurent obscurs. Enfin, certains clusters disposent de compétences technologiques rares à l'échelle mondiale. Il faut donc veiller à ne pas enfermer le cluster dans ses limites régionales, afin de lui garantir un rayonnement international.

Séoul : La Digital Media City (DMC) et Incheon : Songdo

Danji dans le quartier de la DMC, Séoul.© Soulard (Odile), IAU îdF
La Digital Media City Gallery, Séoul.© Soulard (Odile), IAU îdF
La Digital Media Street (DMS), Séoul.© Soulard (Odile), IAU îdF
Le campus international en construction, Songdo, Incheon.© Perrin (Laurent), IAU îdF
Une rue typique, Séoul.© Soulard (Odile), IAU îdF

Helsinki - Otaniemi

Université d'Aalto à Otaniemi.© Odile Soulard, IAU îdFTKK
Grand amphithéâtre d'Aalto sur le campus.© Odile Soulard, IAU îdF
La cité-jardin de Tapiola.© Odile Soulard, IAU îdF
Quartier d'affaires de Keilaniemi.© Odile Soulard, IAU îdF
Quartier d'affaires de Keilaniemi, vue depuis les bureaux d'HTC.© Odile Soulard, IAU îdF

Helsinki - Arabianranta

Université Aalto, anciennement Université d’art et de design d’Helsinki (TaiK).© Odile Soulard, IAU îdF
Oeuvres d'art insérées dans les espaces publics.© Laurent Perrin, IAU îdF
Logements et bureaux.© Laurent Perrin, IAU îdF

Zurich - Hönggerberg/Science city

Campus ETH à Hönggerberg.© Laurent Perrin, IAU îdF
Campus ETH à Hönggerberg.© Laurent Perrin, IAU îdF
Campus ETH à Hönggerberg.© Laurent Perrin, IAU îdF
Campus ETH à Hönggerberg - Centre sportif© Odile Soulard, IAU îdF
Campus ETH - Cafétéria
Campus ETH - Cafétéria

Ressources

Nos études sur les clusters