Les Franciliennes

08 mars 2017Contact

Avec 6,3 millions de personnes, les Franciliennes représentent près de 52 % de la population de l'Île-de-France. L'IAU îdF analyse depuis de nombreuses années la situation des femmes en Île-de-France : emploi, démographie, modes de vie, discriminations, inégalités, sécurité, sport, santé... Retrouvez sur cette page nos principales ressources sur le sujet.

Les femmes actives en Île-de-France, où on est-on ?

Des avancées majeures…

Quels que soient le niveau d'enseignement, la filière ou la discipline, les Franciliennes connaissent une meilleure réussite scolaire que les garçons. 48 % des 25-54 ans sont diplômées de l'enseignement supérieur, contre 44 % des hommes. L'activité féminine poursuit sa progression : en 2013, le taux d'activité des Franciliennes (73 %) tend à se rapprocher de celui des hommes (79 %).  Elles occupent près de la moitié des emplois (2,75 millions), majoritairement dans l'administration publique, l'enseignement, la santé et l'action sociale.

…mais des inégalités persistantes

Les Franciliennes actives ont certes, en 40 ans, doublé leur présence à des fonctions de cadres (21 % en 1968, 42 % en 2013), mais elles sont aussi 21 % à travailler à temps partiel (contre 8 % pour les hommes) et deux fois plus nombreuses que les hommes à se trouver en situation de sous-emploi. Quant au cumul d'un temps partiel et d'un emploi temporaire (CDD, intérim, emplois aidés, stages), il touche en large majorité les femmes, plus souvent contraintes de cumuler plusieurs emplois. Cela, dans un contexte familial qui demeure déséquilibré : dans 97 % des cas, ce sont elles qui s'arrêtent de travailler pour s'occuper des enfants du foyer, et elles sont plus de huit fois sur dix à la tête d'une famille monoparentale.
Leurs salaires restent en outre de 26 % inférieurs à ceux des hommes. Des différences de taux horaires et de temps de travail induisent des écarts de salaires, en partie parce qu'elles occupent plus souvent un emploi inférieur à leur niveau de diplôme ou cumulent plusieurs emplois.

Sécurité

Tenir compte des éventuelles différences liées à l’appréhension du cadre de vie et au sentiment d’insécurité entre les femmes et les hommes est devenu une priorité tant pour les acteurs publics que privés. Scientifiques, responsables politiques, associations, organismes et institutions de secteurs variés, orientent leurs travaux et leurs actions dans le but de mieux comprendre ces manifestations et d’y remédier.

Sport

Aussi nombreuses que les hommes à pratiquer un sport, les Franciliennes n’exercent pas les mêmes activités, n’ont pas les mêmes attentes ni les mêmes contraintes vis-à-vis de la pratique.

Ressources

Les chiffres clés du sport en Île-de-France

Santé

Ressources

La santé des femmes en Île-de-France