1982-2012 : l’évolution de l’occupation du sol dans les Yvelines

Note rapide Territoires, n° 673

30 janvier 2015ContactHenry Ciesielski, conseil général des Yvelines, Valérie Constanty

Un examen de l’occupation du sol yvelinois durant ces trente dernières années a permis de dégager les grandes tendances de son évolution et ses spécificités, mises en perspective avec celles de la croissance démographique. Un bilan a pu ainsi être établi sur l’extension, le recyclage et la maîtrise de l’étalement urbains, et les enjeux de polarisation du développement.

En 1982, le département des Yvelines, qui compte 1,2 million d’habitants, occupe une surface urbanisée d’environ 43 000 ha. Trente ans plus tard, sa population dépasse 1,4 million d’habitants et les espaces urbanisés ont gagné plus de 9 200 ha (+308 ha/an en moyenne, soit un total d’environ 52 200 ha en 2012). Sur ces trois décennies, les surfaces urbanisées ont ainsi augmenté de 22 % (+ 0,7 % par an), tandis que la population a crû de 18 % (+ 0,6 % par an) : des proportions somme toute assez proches. Ces tendances sont quasi semblables à celles de l’Île-de-France.

Ressources

La composition des espaces urbains yvelinois en 2012 Source : Mos 1982 à 2012, IAU îdF
19 000 hectares d’habitat individuel dans les Yvelines en 2012 Source : Mos 1982 à 2012, IAU îdF
L’occupation du sol de Saint-Quentin-en-Yvelines entre 1982 et 2012 Source : Mos 1982 à 2012, IAU îdF

Études apparentées

Voir aussi