350 000 ménages à très bas revenus dans le parc de logements francilien

Note rapide Habitat, n° 647

25 mars 2014ContactJean-Jacques Guillouet, Philippe Pauquet

En 2012, 350 000 ménages franciliens (soit 7 %) sont installés dans le parc de logements classiques et disposent de moins de 425 €/mois/unité de consommation (UC) pour faire face à leurs dépenses vitales de nourriture et d’habillement. Près de 130 000 d’entre eux pourraient trouver une solution en changeant de logement, principalement dans le parc social.
En raison de la faiblesse de leurs revenus, de nombreux ménages franciliens installés dans le parc de logements classiques se retrouvent en grande difficulté pour acquitter leur loyer ou leurs remboursements d’emprunt immobilier, au risque de tomber dans le surendettement et/ou d’être exclus de leur logement.

Ressources

Caractéristiques des ménages à très bas revenus en Île-de-France
Caractéristiques des ménages à très bas revenus en Île-de-France
Source : Insee, ENL2006 (actualisée au 01/01/2012 pour les données financières).
Seuil de pauvreté Eurostat et reste-à-vivre des bailleurs sociaux selon la taille et le type de ménage en Île-de-France au 01/01/2012
Seuil de pauvreté Eurostat et reste-à-vivre des bailleurs sociaux selon la taille et le type de ménage en Île-de-France au 01/01/2012
Sources : Insee, ENL 2006 pour le seuil de pauvreté, et ICF Habitat La Sablière pour le reste-à-vivre des bailleurs sociaux.

Voir aussi