Appréhender la densité. 3.

Note rapide sur l'occupation du sol, n° 384

08 juin 2005ContactClaire Moulinié, Muriel Naudin-Adam

Formes urbaines et densités

Entre habitat individuel peu dense et habitat collectif dense, il existe d'autres possibilités de bâtir. Des exemples de morphologies urbaines rencontrés en Île-de-France permettent d'élargir le champ d'observation et de remettre en cause certaines idées reçues. Si la densité constitue un élément d'appréciation de la forme urbaine, elle ne s'y réduit pas.

Ressources

alt 254
Les immeubles collectifs de type haussmannien sont alignés sur la rue et présentent une uniformité de façades et de toits et une hauteur d’au moins six niveaux. Ce type d’urbanisation est celui qui présente la densité bâtie la plus importante.
© GUILLOUET (JEAN-JACQUES) IAU îdF
alt 254
L’habitat pavillonnaire groupé est caractéristique de la périurbanisation en Île-de-France. Sa densité bâtie est une des plus faibles.
© PATTACINI (Jean-Claude) IAU îdF ; URBA IMAGES

Études apparentées