Atlas des Franciliens - Tome 4

Activité et emploi

30 novembre 2003ContactIAU île-de-France, INSEE Île-de-France

Ce quatrième tome de l'atlas des Franciliens, présente le système productif de l'Île-de-France, à partir des données du recensement de 1999. La première partie est consacrée à l'Île-de-France dans son environnement économique : avec 22 % de l'emploi et 29 % du PIB, la région joue un rôle majeur dans l'économie française. Le deuxième chapitre présente le système productif francilien : la région a gagné plus de 276 000 emplois tertiaires par rapport à 1990, mais en a dans le même temps perdu 308 000 dans l'industrie et la construction. Le troisième chapitre étudie les infrastructures, l'espace et l'immobilier d'entreprise : les activités occupent un dixième de l'espace urbain, leur emprise a le plus fortement progressé en grande couronne. Le quatrième chapitre aborde le marché du travail : la qualification des Franciliens est de plus en plus élevée, les emplois sont moins stables, et le chômage progresse plus qu'en province, notamment chez les jeunes et les étrangers. Le cinquième chapitre est axé sur l'équilibre habitat-emploi et déplacements : les déséquilibres habitat-emploi subsistent, avec plus d'emplois que d'actifs à Paris, contrairement à la grande couronne, les distances s'allongent.
Un CD-Rom complète cette publication : on y trouve l'intégralité des textes, tableaux et cartes des tome 1 (Territoire et population), tome 2 (Logement), tome 3 (Ages et modes de vie) et de ce tome 4 (Activité et emploi). Le CD-Rom vous permet aussi de composer vos propres cartes sur le territoire francilien de votre choix.

alt 436

Ressources

Métropole économique d’envergure internationale, l’Île-de-France reste la place forte de l’économie française : elle concentre 22 % des emplois et contribue pour près de 29 % à la formation du PIB national. © Dubois (Jean-Louis), IAU îdF
Métropole économique d’envergure internationale, l’Île-de-France reste la place forte de l’économie française : elle concentre 22 % des emplois et contribue pour près de 29 % à la formation du PIB national.
© Dubois (Jean-Louis), IAU îdF
L’ouverture de nouvelles surfaces commerciales, qui s’est poursuivie à un rythme élevé, a concerné à la fois le noyau central de l’agglomération et les villes nouvelles. © Pattacini (Jean-Claude) IAU îdF, Urba images
L’ouverture de nouvelles surfaces commerciales, qui s’est poursuivie à un rythme élevé, a concerné à la fois le noyau central de l’agglomération et les villes nouvelles.
© Pattacini (Jean-Claude) IAU îdF, Urba images
Malgré le redéploiement des emplois vers la petite et la grande couronne, les déséquilibres habitat-emploi subsistent dans la région : beaucoup plus d’emplois que d’actifs à Paris, beaucoup moins en grande couronne. © Doutre (Caroline) IAU îdF
Malgré le redéploiement des emplois vers la petite et la grande couronne, les déséquilibres habitat-emploi subsistent dans la région : beaucoup plus d’emplois que d’actifs à Paris, beaucoup moins en grande couronne.
© Doutre (Caroline) IAU îdF, BaSoH

Études apparentées