Base de plein air et de loisirs de la Corniche des Forts

Démarche d’appui à la maîtrise d’ouvrage sur le thème de la sécurité–tranquillité. Note technique

30 juillet 2009ContactVirginie Malochet, Hélène Heurtel, Céline Loudier-Malgouyres

En Île-de-France, onze bases de plein air et de loisirs (BPAL) existent actuellement et couvrent 3 000 ha au total. C’est en 1993 que la Région décide d’en implanter une douzième sur le site de la Corniche des Forts. À cheval sur les communes de Romainville, Pantin, Les Lilas et Noisy-le-Sec, cette nouvelle base de plein air et de loisirs sera la plus proche de Paris et la première à voir le jour en Seine-Saint-Denis.

La Région Île-de-France est maître d’ouvrage pour la création la BPAL de la Corniche des Forts

Selon la circulaire du 2 mars 1975, « une base de plein air et de loisirs est un espace libre, animé, ouvert à l’ensemble de la population. C’est un équipement qui offre à ses usagers les possibilités d’expression les plus variées permettant la détente et la pratique d’activités sportives, culturelles de plein air et de loisirs dans un cadre naturel préservé du bruit ». Dans ce cadre, la Région Île-de-France a sollicité l’IAU îdF pour mener une démarche d’étude, d’accompagnement et de conseil sur le thème de la sécurité–tranquillité.

Un projet qui tarde cependant à se concrétiser

Fin 2000, le projet est officiellement lancé. Début 2001, le syndicat mixte de la BPAL de la Corniche des Forts est créé, composé de représentants de la région, du département et des quatre communes concernées. Le groupement ILEX paysagistes urbanistes – Ateliers LION architectes – EGIS remporte le concours de maîtrise d’œuvre. Compte tenu des difficultés liées aux opérations d’acquisition de terrain et à la mise en sécurité du site, le projet tarde cependant à se concrétiser. Il faudra attendre quelques années encore avant que la totalité du site soit accessible au public.

Le thème de la sécurité–tranquillité : de quoi parle-t-on ?

Dans un espace vert de l’envergure d’une BPAL, les questions de sécurité et de tranquillité concernent toute une gamme de phénomènes de nature et d’intensité variable : actes délictuels voire criminels, incivilités et petits désordres liés à des détournements et des conflits d’usages, sentiment d’insécurité des usagers... Tenir compte des questions de sécurité et de tranquillité, ce n’est donc pas seulement lutter contre la délinquance. Cela passe par une réflexion sur l’usage et l’ambiance des lieux, sur l’aménagement, le fonctionnement et la gestion de la BPAL, en vue d’optimiser la qualité d’accueil du public et la qualité des espaces du site. Il s’agit de créer un lieu sûr, agréable et respecté, fréquenté par tous.

L’institut fournit des éléments de repères en la matière

Notre démarche n’a pas vocation à fournir un catalogue de solutions « clé en main ». Elle vise à:

  • identifier les enjeux relatifs à la sécurité–tranquillité eu égard aux spécificités du territoire et du projet, dans l’objectif de les intégrer à l’avant-projet d’aménagement et au projet de gestion de la Corniche des Forts ;
  • initier une dynamique partenariale impliquant l’ensemble des acteurs concernés, pour définir collectivement les modalités de réponse à apporter.

Ressources

Travaux d’aménagements anticipés à hauteur de l’actuel parc départemental. © Malochet (V.), IAU îdF
Travaux d’aménagements anticipés à hauteur de l’actuel parc départemental.
© Malochet (V.), IAU îdF
Cette nouvelle base de plein air et de loisirs sera la plus proche de Paris et la première à voir le jour dans le 93. Le parc départemental de Romainville inclus dans le périmètre de la BPAL. © Malochet (V.), IAU îdF
Cette nouvelle base de plein air et de loisirs sera la plus proche de Paris et la première à voir le jour dans le 93. Ci-dessus, le parc départemental de Romainville inclus dans le périmètre de la BPAL.
© Malochet (V.), IAU îdF
« le site de la BPAL est attendu par les responsables locaux comme un lieu qui doit être sûr et sécurisant pour ses différents usagers et riverains ». © Malochet (V.), IAU îdF
« le site de la BPAL est attendu par les responsables locaux comme un lieu qui doit être sûr et sécurisant pour ses différents usagers et riverains ».
© Malochet (V.), IAU îdF