Campus et clusters mondiaux : un détour par l'ailleurs

Note rapide Economie, n° 607

20 novembre 2012ContactOdile Soulard

Depuis 2010, l’IAU île-de-France conduit des études comparatives internationales sur les Science Cities. Ces études de cas pratiques étrangers riches d’enseignements bousculent quelques idées reçues sur la théorie des clusters et l’aménagement des campus.
Le positionnement choisi sur les secteurs porteurs est souvent lié à un contexte international à un moment donné et on retrouve souvent les mêmes générations de lieux innovants d’un pays à l’autre. Aujourd’hui, il s’agit des technologies de l’information et de la communication (TIC), de la santé et des biotechnologies, des industries créatives, des technologies vertes (green techs), de l’importance des usages et de l’économie des services.

Ressources

Le DMC à Séoul, une planification forte.© Odile Soulard, IAU îdF
Le DMC à Séoul, une planification forte. © Odile Soulard, IAU îdF
À Zurich, un cluster multipolaire qui s’appuie sur deux campus universitaires. Ci-dessus celui en périphérie. © Odile Soulard, IAU îdF
À Zurich, un cluster multipolaire qui s’appuie sur deux campus universitaires. Ci-dessus celui en périphérie. © Odile Soulard, IAU îdF
Biopolis à Singapour. Intégration verticale du triptyque « entreprises, enseignement, recherche ». © Odile Soulard, IAU îdF
Biopolis à Singapour. Intégration verticale du triptyque « entreprises, enseignement, recherche ». © Odile Soulard, IAU îdF

Études apparentées