Cartographier la tempête. 2.

Note rapide sur l'environnement, n° 25

30 avril 2000ContactSophie Foulard, Bernard Cauchetier

La tempête en chiffres

Deux fois et demi la surface de Paris, soit 24 000 hectares, c'est la surface qu'auraient pu occupé les millions d'arbres abattus par la tempête du 26 décembre 1999 en Île-de-France. Après la cartographie, et avant l'analyse qualitative, cette note rapide est consacrée au bilan chiffré de la tempête. On constate que le nord et le sud de la région ont été moins touchés. Les massifs n'ont pas tous souffert au même niveau : les bois de Boulogne et de Vincennes, les forêts de Jouy, Notre-Dame, Saint-Germain et Rambouillet ouest ainsi que les bois de Meudon et Clamart figurent en tête des zones dévastées.

Ressources

Études apparentées