Centres commerciaux et déplacements en Île-de-France

Note rapide sur le bilan du SDRIF, n° 299 (n° 7)

16 juin 2002ContactCarole Delaporte, Dominique Riou

Comment les centres commerciaux et leur accès sont-ils pris en compte dans les documents d'urbanisme et de planification régionaux ? Si le SDRIF donne des recommandations très générales, notamment en ce qui concerne les nouvelles implantations de centres commerciaux, le Plan de déplacements urbains d'Île-de-France reprend et précise les préconisations du SDRIF, notamment face à une tendance lourde : l'augmentation de l'utilisation de l'automobile... Un phénomène, qui au regard de deux études de cas présentées ici, ne semble pas irrémédiable.

Ressources

alt 310
Le choix s’est orienté vers deux centres intercommunaux, d’une surface commerciale avoisinant les 30 000 m2 et disposant chacun d’un hypermarché d’environ 12 000 m2 de surface de vente : Centre Avenir (Drancy, 93) et Auchan (Val de Fontenay, 94).
Centre Avenir (Drancy, 93) © D.R.
alt 310
60 % de leur clientèle parcourt moins de 2 km pour venir au centre commercial. Les transports en commun restent le mode le plus fragile face à une alternative modale.
Auchan (Val de Fontenay, 94) © D.R.