Club des aménageurs franciliens. Verbatim n° 5

La durabilité au cœur de la conception

26 juillet 2010

L’État et la Région viennent d’impliquer une soixantaine de projets franciliens dans les premiers dispositifs incitatifs pour des quartiers urbains durables.

L’eau et l’énergie, nouveaux enjeux de durabilité en Île-de-France

De par son peuplement et son dynamisme, l’Île-de-France a des besoins très importants en eau et énergie. L’habitat est un secteur-clé pour améliorer les performances environnementalistes franciliennes avec 4,5 millions de résidences principales. Il représente deux-tiers de la consommation énergétique francilienne. Les logements devraient à l’horizon 2050 atteindre 50 kWh/m2/an (contre 250 kWh/m2/an actuellement). Reprenant les objectifs du Grenelle, il s’agit d’améliorer la performance énergétique de 135 400 logements sociaux des classes E, F, G en Île-de-France.

La question de la cohérence entre les échelles

Les récents appels à projet de la Région et de l’État sur les quartiers durables montrent que la durabilité peut être organisée à ce niveau. Or, en matière environnementale, l’échelle du quartier n’est pas toujours des plus pertinentes. Que ce soit pour les énergies ou l’assainissement, l’émergence de réseaux locaux, interroge les échelles de mutualisation, le financement (public/privé), la rentabilité économique, la pérennité de la gestion... L’innovation met en question les pratiques traditionnelles avec une part de tâtonnement que peut compenser un renfort méthodologique en termes de simulations et définition de performances requises.

Quelques opérations qui affichent une préoccupation environnementale durable

Quatre projets, connus en Île-de-France et encore au stade d'étude ont été retenus pour leur démarche environnementale particulièrement ambitieuse. Ils sont analysés en termes de stratégie et mode de travail :

  • Clichy-Batignolles, grand projet parisien de renouvellement urbain (3 000 logements sur 50 ha) ;
  • les docks de Saint-Ouen, grand projet communal (4 000 logements sur 100 ha) ;
  • Anatole France à Chevilly, projet en moyenne couronne porté par l’EPA Orsa (750 logements, 524 places en deux résidences sur 11 ha) ;
  • les docks de Ris-Orangis, projet communautaire de grande couronne (550 logements, 100 places en deux résidences sur 18 ha).

Une 5e rencontre du Club des aménageurs franciliens sur le thème de la « durabilité au cœur de la conception »

Aménageurs, experts, acteurs institutionnels, techniciens de la Région, représentants du MEEDAD ont débattu, ce 9 février 2010 à l’IAU île-de-France sur le thème de la durabilité dans la conception de l’aménagement. Le Club revient pour cette cinquième séance vers une préoccupation d’origine, celle du développement durable. Ce Verbatim n° 5 restitue les présentations, documents et débats de la séance et en résume les enseignements sur ce thème d’actualité à la fois ouvert et embryonnaire en Île-de-France.

Ressources

Carte des Agendas 21 en cours ou actés en Île-de-France fin 2009Source : http://www.teddif.org
Carte des Agendas 21 en cours ou actés en Île-de-France fin 2009
Source : http://www.teddif.org
Les Docks de Saint-Ouen, grand projet communal de proche couronne nord (4000 logements et 437 000 m² sur 100 ha dont 70 mutables)Source :
Les Docks de Saint-Ouen, grand projet communal de proche couronne nord (4000 logements et 437 000 m² sur 100 ha dont 70 mutables)
Les problèmes de chauffage dans le parc HLM francilien d’après l’Enquête nationale logement (ENL) de 2006.Source : Enquête nationale logement de 2006
Les problèmes de chauffage dans le parc HLM francilien d’après l’Enquête nationale logement (ENL) de 2006.
Source : Enquête nationale logement de 2006

Études apparentées

Voir aussi

La page dédiée au Club des aménageurs franciliens