De 680 000 à 1,1 million de ménages franciliens en plus à l’horizon 2030

Note rapide Société, n° 598

15 juillet 2012ContactKévin de Biasi (Insee Île-de-France), Philippe Louchart

À l'horizon 2030, croissance démographique et vieillissement vont de pair. L'Île-de-France compterait 1,1 million d'habitants en plus dans le scénario tendanciel, dont neuf sur dix âgés de 60 ans ou plus. Elle resterait la région ayant la plus grande part de personnes en âge de travailler.

Selon les hypothèses retenues en termes de fécondité, mortalité et migrations, la population de l'Île-de-France serait comprise entre 11,3 et 13,6 millions d'habitants en 2030.

Ressources

L’Île-de-France resterait en 2030 la région métropolitaine ayant la plus faible part de personnes âgées de 60 ans ou plus. Parc Clichy-Batignolles (Paris 17e) © Lecroart (Paul), IAU îdF
L’Île-de-France resterait en 2030 la région métropolitaine ayant la plus faible part de personnes âgées de 60 ans ou plus.
Parc Clichy-Batignolles (Paris 17e) © Lecroart (Paul), IAU îdF
Entre 2007 et 2030, la taille moyenne des ménages franciliens diminuerait deux fois plus lentement qu’en France (2,24 personnes par ménage en 2030 contre 2,33 personnes en 2007) Les bords de la Marne © Reynaert (Laurence), IAU îdF
Entre 2007 et 2030, la taille moyenne des ménages franciliens diminuerait deux fois plus lentement qu’en France (2,24 personnes par ménage en 2030 contre 2,33 personnes en 2007)
Les bords de la Marne © Reynaert (Laurence), IAU îdF