De la conception à la gestion des espaces en gare

La prévention au cœur de la stratégie de sûreté

28 novembre 2012ContactCamille Gosselin

Le projet

La direction de la sûreté SNCF, qui avait déjà posé les bases d’une analyse autour des partenariats locaux entre SNCF et acteurs de la prévention de la délinquance, a souhaité pousser sa réflexion au travers d’exemples concrets de prévention situationnelle, pour la nouvelle Convention nationale Sûreté de novembre 2012. Dans ce cadre, elle a sollicité l'IAU île-de-France pour mener une étude, sur les enjeux de la prévention situationnelle en gare Montparnasse et son intégration en tant que stratégie urbaine de transport par les différents acteurs et dans les différents environnements qui composent le site.

Parti pris méthodologique

Cette étude s’appuie sur une douzaine d’entretiens menés avec les différents responsables des questions de sûreté et de gestion de site pour la gare Montparnasse chez SNCF et ses filiales (Effia et Kéolis). Un entretien a également eu lieu avec une unité sécurité des réseaux de la RATP. Les objectifs de la démarche étaient de :

  • Proposer une approche de la prévention situationnelle, afin d’identifier les enjeux pour la SNCF et permettre leur prise en compte en amont de la conception des projets d’aménagement futurs en gare.
  • Identifier les enjeux de sûreté / tranquillité en gare Montparnasse en prenant en compte la spécificité du site.
  • Identifier les actions de prévention mises en place par les acteurs des questions de sûreté ou de gestion des espaces, qui proposent des solutions urbaines et technologiques qui n’ont pas pour seul objectif de réduire la délinquance.

Précisions sémantiques : usages des mots « sécurité » et « sûreté »

À la SNCF, la distinction entre sécurité et sûreté est forte. La sûreté désigne l’ensemble des moyens et organisations relatifs à la lutte contre les actes de malveillance et les faits de délinquance. Ces actes et faits comprennent les actes d’incivilité, jusqu’aux actes de terrorisme. La sécurité se rapporte à l’ensemble des moyens mis en œuvre pour prévenir les accidents liés à l’exploitation ferroviaire. Elle revêt donc une acception plus technique. Le vocable en vigueur à la SNCF, a été adopté au sein de ce document.

Ressources

La propreté et la netteté des espaces, la visibilité, le travail sur le confort, sont autant de facteurs de résistance au développement de la délinquance et du sentiment d’insécurité. © Gosselin (Camille), IAU îdF
La propreté et la netteté des espaces, la visibilité, le travail sur le confort, sont autant de facteurs de résistance au développement de la délinquance et du sentiment d’insécurité.
© Gosselin (Camille), IAU îdF
La gare est génératrice de flux et de mouvements de foules. Elle est également devenue un espace commercial créant des usages qui diffèrent des pratiques traditionnelles attachées à la gare et un espace ouvert sur l’espace public et sur la ville,
La gare est génératrice de flux et de mouvements de foules. Elle est également devenue un espace commercial créant des usages qui diffèrent des pratiques traditionnelles attachées à la gare et un espace ouvert sur l’espace public et sur la ville, relié à d’autres territoires, par le trafic ferroviaire.
© Basset (Benoit), IAU îdF
La gare Montparnasse se situe « à cheval » sur deux arrondissements parisiens : le 14e à l’est et 15e à l’ouest. Plus au nord, le boulevard Montparnasse délimite le 6e arrondissement comprenant la rue de Rennes et la Place du 18 Juin 1940.
La gare Montparnasse se situe « à cheval » sur deux arrondissements parisiens : le 14e à l’est et 15e à l’ouest. Plus au nord, le boulevard Montparnasse délimite le 6e arrondissement comprenant la rue de Rennes et la Place du 18 Juin 1940.

Études apparentées