Démographie : le centre de l’agglomération parisienne à nouveau dynamique

Note rapide Société, n° 639

29 janvier 2014ContactPhilippe Louchart

En 2011, 11 852 900 personnes résident en Île-de-France. En trente ans, la population francilienne a progressé de 1,8 million d’habitants, soit 20 % de l’augmentation de la population de métropole. Sur cette période, c'est la grande couronne, qui tire la croissance démographique de la région, via l’aménagement des villes nouvelles. Plus récemment, le centre de l’agglomération parisienne redevient dynamique. Dans la région capitale, le solde naturel dynamise la démographie, tout comme dans le Grand Londres.
L’Île-de-France reste la région la plus peuplée. Elle concentre 19 % de la population métropolitaine, devant Rhône-Alpes (10 %) et Provence-Alpes-Côte d’Azur (8 %). Entre 1982 et 2011, la région francilienne gagne un peu plus de 60 000 habitants par an, soit un rythme proche du niveau national (+ 0,6 % d’habitants par an en Île-de-France et + 0,5 % en métropole). Sur cette période, le nombre de naissances est nettement supérieur à celui des décès.

Ressources