Des routes bien dans leur site

Note rapide sur les transports, n° 283

20 juillet 2001ContactPierre-Marie Tricaud

Dans les grandes métropoles comme l'Île-de-France, les déplacements s'accroissent constamment, et davantage en zone périurbaine que dans le secteur central de l'agglomération. Dans l'intérêt général, les infrastructures nouvelles devront être aménagées, en conciliant l'amélioration des dessertes avec le respect de l'environnement et une insertion de qualité dans le paysage. Cette note rapide est tirée du troisième volume d'une étude sur les routes vertes menée par l'Iaurif. Après un premier volume relatant deux exemples de routes vertes franciliennes et un second présentant les routes vertes dans la région de Londres, l'objet est ici de proposer un guide de tracés routiers bien intégrés.

Ressources

Proposition de rétablissement d’une voie romaine
L’ouvrage, perpendiculaire à l’autoroute pour en réduire le coût, respecte la perspective car il est symétrique par rapport à l’axe de la voirie (proposition sur le passage de l’autoroute A67 à Château-Landon, Seine-et-Marne).
© Pierre-Marie Tricaud, IAU îdF
Dessin d’un contournement d’agglomération
Déviation de Villers-Bocage par A 84. À gauche, option d’une voie autoroutière doublant une route nationale, échangeur peut lisible créant d’importants délaissés.
© Pierre-Marie Tricaud, IAU îdF
Dessin d’un contournement d’agglomération
À droite proposition d’une alternative de doublement de l’ancienne route, avec entrée de déviation clairement marquée et transformable en giratoire dénivelé.
© Pierre-Marie Tricaud, IAU îdF