Diagnostics territoriaux partagés en Île-de-France

Recommandations méthodologiques et orientations documentaires

31 mai 2001ContactNicolas Laruelle

À la demande de l'État et du Conseil régional, l'IAU île-de-France, l'INSEE et la direction régionale de l'Équipement ont élaboré un aide-mémoire (recommandations et orientations) destiné aux acteurs de l'aménagement chargés de la réalisation d'un diagnostic territorial.

Neuf recommandations méthodologiques

  1. Préciser les objectifs de la démarche ;
  2. Apprécier les particularités du contexte :
    • degré de cohésion des partenaires (collectivités locales entre elles, collectivités locales avec les services de l'État, services de l'État, services de l'État entre eux, acteurs publics et "société civile") lié aux considérations politiques, sociales, culturelles et personnelles,
    • niveau de connaissances des différents acteurs,
    • existence d'une "vision" stratégique : expression claire, homogène, nuancée et argumentée d'une vocation particulière, générale ou thèmatique de ce territoire ;
  3. Prendre le temps de la rencontre (écoute et pédagogie) ;
  4. Préciser les modalités d'association de la "société civile" ;
  5. Expliciter les fonctions du consultant ;
  6. Organiser le débat ;
  7. Toujours penser à la suite (garantir le portage politique des conclusions, recenser dans le diagnostic territorial les actions menées ou envisagées, formuler les enjeux en termes d'opportunités et de menaces) ;
  8. Structurer et démontrer les contenus des diagnostics (privilégier les enjeux transversaux, mobiliser les données statistiques générales et spécifiques) ;
  9. Faire du document diagnostic une référence permanente.

Des orientations documentaires

Ces recommandations méthodologiques fondées sur l'analyse d'expériences franciliennes s'accompagnent d'orientations documentaires.

Ressources

Première référence, le diagnostic territorial du Val Maubuée s’est déroulé entre fin 1998 et début 2000 dans le cadre de la préparation du premier contrat de ville intercommunal du Val Maubuée, concernant les communes de Champs-sur-Marne, Crois
Première référence, le diagnostic territorial du Val Maubuée s’est déroulé entre fin 1998 et début 2000 dans le cadre de la préparation du premier contrat de ville intercommunal du Val Maubuée, concernant les communes de Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Émerainville, Lognes, Noisiel et Torcy.
© Morency (Éric), IAU îdF
Deuxième référence, le diagnostic du Val-de-Seine a été réalisé dans la perspective du renouvellement, début 2000, du contrat de ville intercommunal du Val-de-Seine signé en 1994 par l’État, le conseil régional et les communes des Mureaux, Me
Deuxième référence, le diagnostic du Val-de-Seine a été réalisé dans la perspective du renouvellement, début 2000, du contrat de ville intercommunal du Val-de-Seine signé en 1994 par l’État, le conseil régional et les communes des Mureaux, Meulan, Aubergenville, Écquevilly, Bouafle et Chapet.
© Legenne (Corinne), IAU îdF
Autre référence utilisée : le diagnostic territorial du Gâtinais français a été élaboré, entre début 1992 et mi-1994, dans le cadre de l’étude préalable au projet de parc, finalement créé en 1999.
Autre référence utilisée : le diagnostic territorial du Gâtinais français a été élaboré, entre début 1992 et mi-1994, dans le cadre de l’étude préalable au projet de parc, finalement créé en 1999.
© Gegauff (Bernard), IAU îdF