Emploi peu qualifié : femmes et immigrés en première ligne

Note rapide Économie, n° 564

11 septembre 2011ContactPascale Leroi, Laure Thévenot

Plus de six millions d’actifs exercent des professions peu qualifiées en France, 940 000 habitent en Île-de-France, la plupart en Seine-Saint-Denis, mais aussi à Paris. Cette population peu diplômée, souvent immigrée, plus féminisée et plus jeune que la moyenne, exerce des métiers diversifiés.
Deux tiers d’entre eux sont « employés ». Ils exercent le plus souvent des métiers d’aide à la personne, de distribution-vente, ou encore d’agents de service des équipements. Moins fréquemment, ils travaillent dans l’hôtellerie-restauration, la sécurité et l’accueil. Les autres actifs peu qualifiés sont ouvriers de la fabrication (agricole, industrielle, bâtiment), du transport-manutention ou du nettoyage.

Ressources

Les actifs peu qualifiés représentent 18 % de la population active occupée francilienne. © Degremont (Cécile), IAU îdF
Les actifs peu qualifiés représentent 18 % de la population active occupée francilienne.
© Degremont (Cécile), IAU îdF
Les professions peu qualifiées sont une voie d’insertion sur le marché du travail pour une partie des étrangers vivant en France et plus généralement des immigrés. © Garault (Éric)), IAU îdF
Les professions peu qualifiées sont une voie d’insertion sur le marché du travail pour une partie des étrangers vivant en France et plus généralement des immigrés.
© Garault (Éric)), IAU îdF