Emplois et professions de l’économie verte : une réalité multiple en Île-de-France

Note rapide Économie, n° 691

17 juillet 2015ContactCarine Camors, Cristina Lopez

L’Île-de-France dispose de nombreux atouts en matière de transition écologique, avec 771 200 professionnels ayant des compétences environnementales avérées (vertes) ou à développer (verdissantes). Parmi eux, 246 000 exercent leur métier dans les secteurs d’activité dits de l’« économie verte ». Ils constituent le cœur de cette nouvelle dynamique de développement.
La région Île-de-France est un des principaux moteurs de l’économie française et fait face à de nombreux enjeux environnementaux. La transition écologique est une formidable opportunité pour s’adapter à ces défis et ouvrir une perspective de développement vers une économie plus verte. Circonscrire et mesurer ce domaine en émergence est une nécessité pour évaluer, notamment, son impact sur l’emploi. Car s’il peut en créer, il peut aussi en détruire. Les vitesses d’adaptation du système économique et des individus sont les clés pour la réussite de cette transition écologique.

Ressources

Ancienne friche ferroviaire, la halle Pajol (Paris 18e) devient la plus grande centrale photovoltaïque urbaine de France, avec 3 500 m2 de toiture solaire.
Ancienne friche ferroviaire, la halle Pajol (Paris 18e) devient la plus grande centrale photovoltaïque urbaine de France, avec 3 500 m2 de toiture solaire.
© Arnaud Bouissou, Medde-MLETR
Meulage entre passes de soudure sur un chantier d’ouvrage de transport de gaz naturel.
Meulage entre passes de soudure sur un chantier d’ouvrage de transport de gaz naturel.
© Arnaud Bouissou, Medde-MLETR
Exercice de dépollution des eaux.
Exercice de dépollution des eaux.
© Laurent Mignaux, Medde-MLETR

Études apparentées