En 2030, plus d'un actif francilien sur quatre aurait 50 ans ou plus

Note rapide Société, n° 610

13 décembre 2012ContactKévin de Biasi (Insee Île-de-France), Bernard Simonin, Direction régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle d’Île-de-France, Philippe Louchart

À l’horizon 2030, la population active d’Île-de-France gagnerait près de 470 000 actifs, essentiellement des seniors : 27 % des actifs franciliens seraient âgés de 50 ans ou plus, contre 23 % en 2007.
Les départs plus tardifs à la retraite, la progression de l’activité des femmes, notamment au-delà de 45 ans, et celle de l’apprentissage expliqueraient en grande partie la croissance de la population active. C’est en Seine-et-Marne et dans les Hauts-de-Seine qu’elle serait la plus forte ; en revanche, dans le Val-d’Oise et les Yvelines, elle serait limitée par le vieillissement.

Ressources

La croissance de la population active serait plus forte en Seine-et-Marne et dans les Hauts-de-Seine Source : Insee, OMPHALE, Projections d’actifs 2007-2030
La croissance de la population active serait plus forte en Seine-et-Marne et dans les Hauts-de-Seine
Source : Insee, OMPHALE, Projections d’actifs 2007-2030
Le vieillissement de la population active francilienne serait modéré à l’horizon 2030 Source : Insee, OMPHALE, Projections d’actifs 2007-2030
Le vieillissement de la population active francilienne serait modéré à l’horizon 2030
Source : Insee, OMPHALE, Projections d’actifs 2007-2030