En Île-de-France, les intercommunalités se créent à un rythme soutenu

Note rapide sur la gestion locale, n° 391

31 août 2005ContactAgnès Parnaix, Claire Delpech (ADCF)

État des lieux au 1er janvier 2005

 

Contrairement à la tendance nationale, le regroupement intercommunal fait preuve, en Île-de-France, d'un dynamisme toujours marqué en 2004.
II concerne, aujourd'hui, plus de la moitié de la population francilienne.
Cette évolution est particulièrement sensible, cette année, dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines. Élaborée en collaboration avec l'Assemblée des communautés de France (ADCF), cette note fait le point sur le paysage intercommunal d'Île-de-France.

Ressources

alt 219
L’ Île-de-France compte 94 groupements à fiscalité propre au 1er janvier 2005 (soit 4,8 millions d’habitants).
© D.R.
alt 219
L’ADCF met en évidence cinq domaines pour lesquels les communautés d’Île-de-France sont présentes de façon prioritaire en 2005.
© LACOUCHIE (Aurélie) IAU îdF