Espaces publics

Les Cahiers n° 133-134

30 juin 2002Contact

L’évolution de notre société tend à faire de l’espace public un espace de conflits

Bien qu’il soit rarement évoqué en tant que tel, l’espace public est au cœur des préoccupations. De plus en plus, l’évolution de notre société tend à en faire un espace de conflits, entre circulations douces et automobiles, entre public et privé, mais aussi entre citoyens d’une même métropole, d’une même ville, d’un même quartier…

La rue a toujours été vécue comme un bien commun, patrimoine de la collectivité

L’espace public constitue pourtant la trame sur laquelle s’est tissée la ville. Ses tracés témoignent dans le paysage urbain d’un passé rural, de la mise en œuvre d’une volonté politique, ou plus simplement des réponses apportées à la croissance fulgurante des villes et des besoins de mobilité. La rue a toujours été vécue comme un bien commun, patrimoine de la collectivité, lieu d’expression, cadre quotidien de la vie des citoyens comme des villageois. Cette « école de la vie » tend à être remise en cause par l’évolution des modes de vie : « on est bien chez soi devant son téléviseur, on est bien dans sa voiture, quand dehors règne l’insécurité ».

La loi SRU remet l’aménagement de l’espace public sur le devant de la scène urbaine

Cette vision en raccourci de ce qui constitue un des fondements de nos villes est heureusement contrebalancée par une prise de conscience de ce qu’est la réalité physique de l’espace public. Au sortir des Trente Glorieuses, cette prise de conscience s’est traduite par un soin nouveau apporté à la composition des espaces publics, aux liens renoués entre la rue et les bâtiments qui en forment le prolongement et le décor. La loi relative à la Solidarité et au renouvellement urbains (loi SRU) remet sur le devant de la scène la problématique de l'aménagement de l'espace urbain en l'identifiant comme une composante incontournable des plans d'aménagement et de développement durable des plans locaux d'urbanisme (PLU).

Des actions engagées pour le « verdissement » des villes

Au début des années 1980, l'Iaurif a réalisé à la demande du Service technique de l'urbanisme (STU) une étude pour favoriser le « verdissement de la banlieue ». L'objectif était d'élaborer une démarche adaptée aux communes pour qu'elles s'engagent dans un processus de développement d'une trame verte de ville, relais de la trame verte d'agglomération.
Ce numéro des Cahiers fait le point sur les actions engagées depuis une vingtaine d'années pour la mise en valeur des espaces publics, en particulier au travers de leur « verdissement ». Dix plans verts étudiés ici donnent une idée assez complète de la richesse des actions engagées et de leurs impacts, et montrent aussi l’adaptabilité de cette démarche dans le temps, afin de faire des espaces publics de véritables espaces de vie en les rendant plus hospitaliers et sûrs, et à les embellir pour qu’ils présentent une image renouvelée et attrayante de la ville.

Télécharger

Ressources

La visibilité, la qualité et la clarté du paysagement, l’implantation d’un service public (une antenne de la mairie), ont été les principes du réaménagement du square Colombia de la dalle, pour enrayer les problèmes de petite délinquance dont
La visibilité, la qualité et la clarté du paysagement, l’implantation d’un service public (une antenne de la mairie), ont été les principes du réaménagement du square Colombia de la dalle, pour enrayer les problèmes de petite délinquance dont il souffrait. Cergy
© Loudier (Céline), IAU îdF
La coulée verte de l’aéroport (Orly), un espace boisé aménagé de 5 ha au nord de la commune. © Lange (Jean-Jacques), IAU îdF
La coulée verte de l’aéroport (Orly), un espace boisé aménagé de 5 ha au nord de la commune.
© Lange (Jean-Jacques), IAU îdF
Grands ensembles naturels d’Île-de-France Source : IAU îdF
Grands ensembles naturels d’Île-de-France
Source : IAU îdF