Géographie sociale, habitat et mobilité en Île-de-France

31 décembre 2008ContactMariette Sagot, Estelle Kesseler

La géographie sociale n’est-elle que le reflet de la structuration du parc selon le statut d’occupation ? Les nouveaux emménagés contribuent-ils dans le contexte francilien, à appauvrir, enrichir ou maintenir le profil des ménages résidents ? Les processus à
l’oeuvre dans chaque type de parc sont-ils localement convergents ? Quelles sont les évolutions selon la spécificité des territoires ? S’achemine-t-on vers une consolidation des territoires "mixtes" et vers une accentuation des pôles extrêmes ? Quelle est la répercussion de l’importance quantitative du parc social sur le profil des résidents propriétaires, locataires du privé et locataires du social ?

Autant de questions que le fichier Filocom de 2005 permet d’explorer. Ce fichier présente l’avantage de fournir, tous les deux ans, des informations sur les revenus des ménages selon leur statut d’occupation et leur ancienneté dans le logement à l’échelle de la commune.

Ressources

Répartition par statut d’occupation des ménages pouvant prétendre à un PLAI.
En 2005, 1,6 million de ménages franciliens peuvent prétendre à un logement Prêt locatif aidé d’intégration (PLAI).
Source : Filocom
Part des locataires dans le secteur privé en 2005
Part des locataires dans le secteur privé en 2005
Source : Filocom
La géographie sociale des Franciliens selon les profils de r
La géographie sociale des Franciliens selon les profils de revenus en 2005
Source : Filocom