Grand Paris Grand Est

Portrait

31 mars 2017ContactAPUR, IAU île-de-France

Le territoire Grand Paris Grand Est compte 14 communes, toutes en Seine-Saint-Denis, et 380 000 habitants. Il couvre plus de 72 km² entre le sud de la Plaine de France et la vallée de la Marne avec, entre ces deux entités, des sites en hauteur sur les buttes de l’Aulnay et de Romainville et le plateau d’Avron. Le sud du territoire, notamment Noisy et Rosny, se caractérise par un dynamisme économique soutenu et un bon niveau d’équipement, alors que le nord est essentiellement résidentiel, avec un faible taux d’emploi et un fort contraste social notamment entre communes pavillonnaires et communes accueillant les grands ensembles.

En dépit de la présence des voies d’eau, la Marne et le Canal de l’Ourcq, le territoire a été historiquement moins impacté que le nord et le nord-ouest de l’agglomération parisienne par les développements industriels du 19e siècle et le début du 20e. Le défrichement de tout l’ouest du massif forestier de Bondy et l’expansion de l’urbanisation sur les sites ainsi mis à nu ont été initiés par l’installation, au milieu du 19e, des usines Gargan de fabrication de wagons et à la réalisation du chemin de fer entre Paris et Livry. Ce territoire porte aussi l’histoire des carrières de gypse qui s’étendaient de Livry à Rosny en passant par Gagny, et dont une partie est aujourd’hui réaménagée en parcs.

Durant toute la première partie du 20e siècle, le territoire s’urbanise à coups de lotissements d’habitat individuel. Deux secteurs ont cependant suivi une autre trajectoire résidentielle : d’une part, l’ensemble Clichy-sous-Bois / Montfermeil sur lequel se construisent après-guerre d’importants grands ensembles, dont la Cité des Bosquets, et Noisy-le-Grand, qui fera partie de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée.

Territoire contrasté, autant du point de vue géographique que socio-économique, Grand Paris Grand Est doit prendre la mesure de ses composantes, de ses diversités et de ses problématiques communes pour identifier ce qui peut faire sens, partager des atouts de proximité pour les faire rayonner plus largement. Situé à l’interface entre le cœur de métropole et les territoires limitrophes de la métropole, Grand Paris Grand Est, qui se voit aujourd’hui comme un « entre deux », peut être à terme le territoire assurant l’articulation entre ces espaces et contribuant à prévenir tout effet frontière.

Le territoire se caractérise par une prédominance des actifs employés et ouvriers et une faible part des cadres
Le territoire se caractérise aussi par une grande disparité de situations entre les communes : le revenu moyen des ménages oscille entre 12 000 € à Clichy-sous-Bois et plus de 30 000 € au Raincy ou à Gournay-sur-Marne.
Quatre gares du réseau du Grand Paris Express (RGPE) vont arriver sur le territoire, provoquant une transformation radicale de son accessibilité à l'horizon 2030.

Cette étude est reliée aux catégories suivantes : Aménagement et territoires, Aménagement, Planification, Planification territoriale