Île-de-France 2006 : 870 000 Franciliens de plus qu’en 1990

Note rapide Société, n° 466

20 avril 2009ContactPhilippe Louchart

Le recensement de 2006 dénombre 870 000 Franciliens de plus qu’en 1990, dont la moitié vit à moins de 20 km de Notre-Dame. La palme de la croissance revient au 19e arrondissement de Paris.

Au 1er janvier 2006, 63 186 117 personnes vivent officiellement en France, dont 11 532 398 en Île-de-France. La précision de ces chiffres tient à leur usage dans plus de 350 dispositions législatives ou réglementaires. Ils prennent effet au 1er janvier 2009. Ils sont issus du nouveau dispositif de recensement instauré par la loi du 27 février 2002 et mis progressivement en place par l’Insee depuis 2004.

Ressources

Le top 20 des communes franciliennes en plus forte croissance démographique (1990-2006). Source : Insee, recensements de la population de 1975, 1990 et 2006 (enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2008). Traitement IAU îdF
Le top 20 des communes franciliennes en plus forte croissance démographique (1990-2006).
Source : Insee, recensements de la population de 1975, 1990 et 2006 (enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2008). Traitement IAU îdF
Entre 1990 et 2006, la population francilienne s’accroît de 54 000 personnes par an. La moitié de cette croissance est accueillie à moins de 20 km de Notre-Dame, environ un sixième dans les villes nouvelles (ou ex-villes nouvelles).© îdF
Entre 1990 et 2006, la population francilienne s’accroît de 54 000 personnes par an. La moitié de cette croissance est accueillie à moins de 20 km de Notre-Dame, environ un sixième dans les villes nouvelles (ou ex-villes nouvelles).
© îdF