Île-de-France : 406 000 demandeurs de logements sociaux en 2010

Note rapide Habitat, n° 546

24 mai 2011ContactJean-Jacques Guillouet, Philippe Pauquet

En dépit d’un parc social qui a plus que doublé en près de quarante ans, le volume de logements mis à la disposition des demandeurs, par rotation ou production, a atteint en 2009 un niveau historiquement bas (75 000).
Entre avril et juillet 2010, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région île-de-France (IAU îdF) a mené une enquête téléphonique auprès des communes et des préfectures d’Île-de-France, afin d’estimer le nombre de demandeurs de logements sociaux.

Ressources

L’explication principale de l’augmentation du délai d’attente tient à l’impossibilité, pour une part importante des ménages modestes qui occupent un logement social, de quitter ce parc. © Guigou (Brigitte), IAU îdF
L’explication principale de l’augmentation du délai d’attente tient à l’impossibilité, pour une part importante des ménages modestes qui occupent un logement social, de quitter ce parc.
© Guigou (Brigitte), IAU îdF
Nombre de demandeurs de logements sociaux en Île-de-France au 1er juillet 2010. Sources : Fichiers préfectoraux des mal-logés 2010, enquête IAU îdF 2010 auprès des communes.
Nombre de demandeurs de logements sociaux en Île-de-France au 1er juillet 2010
Sources : Fichiers préfectoraux des mal-logés 2010, enquête IAU îdF 2010 auprès des communes.