Île-de-France, province : écarts de revenus, inégalités des situations

Note rapide Population et modes de vie, n° 378

28 février 2005ContactMariette Sagot

Si l'écart de revenus entre franciliens et provinciaux aisés est marqué, il est en revanche, quasi inexistant entre les ménages les plus pauvres. Les franciliens ayant de faibles ressources disposent, en effet, une fois leur loyer payé, de revenus inférieurs à leurs homologues de province. La richesse des habitants de l'Île-de-France cache donc de fortes disparités internes. Elle s'explique par une plus grande proportion de cadres, de femmes actives et moins de retraités et d'ouvriers.

Ressources

Revenus des ménages fiscaux par département en 2001. 9e décile : 10 % les plus riches
Revenus des ménages fiscaux par département en 2001