Immobilier d'entreprise

Les Cahiers n° 145

30 septembre 2006Contact

L'apparition de nouvelles stratégies liées aux recompositions économiques, à la financiarisation du marché immobilier et à la montée en puissance de nouveaux acteurs institutionnels a modifié les rapports des entreprises à leur immobilier et au territoire qui les accueille. Ces changements ne sont pas sans conséquences sur l'espace et sur l'urbain. À l'heure où l'aménagement régional est en débat, ce Cahier a pour objectif d'aider à la compréhension des stratégies des acteurs du marché immobilier, afin de tirer profit des effets de levier et de prévenir d'éventuels effets négatifs sur les grands équilibres régionaux. Ce nouveau Cahier propose, à travers trois chapitres, des éléments de diagnostic et d'analyse sur les dynamiques spatiales récentes, les nouvelles logiques d'acteurs et les leviers d'actions dont disposent les pouvoirs publics pour relever le défi d'un développement économique volontariste et harmonieux. Il ressort des dynamiques récentes une poursuite du desserrement des implantations sur l'espace régional, mais de façon moins dispersée que par le passé. Restructurations d'immeubles de bureaux et de centres commerciaux, mutations et requalifications de zones d'activités annoncent le passage d'une logique quantitative à une logique qualitative, d'un besoin de renouvellement et d'adaptation de l'immobilier davantage que d'expansion. Pour autant, sous l'effet des mutations technologiques et économiques, les redéploiements des entreprises s'accélèrent et celles-ci expriment des exigences accrues en termes d'accessibilité, de qualité de l'environnement et de flexibilité des locaux. Les investisseurs répondent à ce besoin de renouvellement en intervenant massivement dans le financement de l'immobilier, dont ils bouleversent les modes de production. Les collectivités locales, soucieuses de l'attractivité de leur territoire, sont elles aussi devenues des acteurs essentiels du développement économique et de l'immobilier d'entreprise. Toutefois, si la production d'immobilier d'entreprise découle de l'association d'intérêts privés et de stratégies locales, c'est à l'échelle régionale que se pose un certain nombre de défis qui, quelquefois, s'opposent : la compétitivité de la métropole, la densité et la mixité fonctionnelle, le maintien d'un tissu économique diversifié garant de la cohésion régionale, l'intégration des contraintes environnementales, le renouvellement urbain sous de multiples formes.

alt 431

Télécharger

Ressources

Plus de 3 millions de m2 de bureaux sont aujourd’hui prêts à sortir de terre pour parer à une reprise de la demande immobilière des entreprises. © Berthélémy (Célia), IAU îdF
Plus de 3 millions de m2 de bureaux sont aujourd’hui prêts à sortir de terre pour parer à une reprise de la demande immobilière des entreprises.
© Berthélémy (Célia), IAU îdF
Avec plus de 130 000 entreprises et près d’un demi-million d’actifs salariés en 2004, le poids économique de l’artisanat demeure conséquent en Île-de-France. Mais l’artisan devant se rapprocher d’une clientèle de plus en plus urbaine, son
Avec plus de 130 000 entreprises et près d’un demi-million d’actifs salariés en 2004, le poids économique de l’artisanat demeure conséquent en Île-de-France. Mais l’artisan devant se rapprocher d’une clientèle de plus en plus urbaine, son principal problème est la flambée des prix de l’immobilier tant à l’achat qu’à la location.
© Dugeny (François), IAU îdF
L’Île-de-France est devenue une plaque tournante pour la logistique grâce à sa position de grand carrefour en Europe de l’Ouest et par l’importance du bassin de consommation qu’elle représente. © Abron (Claude) IAU îdF, Amphiprion
L’Île-de-France est devenue une plaque tournante pour la logistique grâce à sa position de grand carrefour en Europe de l’Ouest et par l’importance du bassin de consommation qu’elle représente.
© Abron (Claude) IAU îdF, Amphiprion