Intégration urbaine des quartiers en rénovation dans trois territoires franciliens

Le Chaperon vert et la Vache noire à Arcueil – Gentilly (Val-de-Marne). Tome 1

06 décembre 2011ContactAnca Duguet, Brigitte Guigou

L’intégration urbaine des quartiers en difficulté est un des objectifs affichés dans la loi de programmation et de rénovation urbaine du 1er août 2003, dans la convention signée entre l’Anru et la région Île-de-France en 2007 et, au niveau local, dans les projets de rénovation urbaine (PRU). Alors qu’une poursuite du programme est envisagée au travers d’un PNRU 2, cette étude explore la façon dont des projets de rénovation urbaine franciliens contribuent (ou pas) à une meilleure « intégration du site d’intervention avec le reste de la ville » : comment les orientations générales énoncées dans les textes de loi sont-elles déclinées et mises en œuvre localement ? Quels sont les objectifs et les apports des projets locaux en termes d’intégration spatiale et fonctionnelle (trame urbaine, paysage, accessibilité et localisation des services et ressources urbaines, désenclavement) ?
Pour répondre à ces questions, l’IAU île-de-France a adopté une démarche qualitative et s’est appuyé sur l’étude de trois sites illustrant des situations singulières (localisation, intégration dans leur environnement urbain, marchés fonciers locaux, gouvernance), tout en étant situés dans des territoires à forts enjeux métropolitains (opportunités foncières, proximité de projets structurants) :

  • le Chaperon vert et la Vache noire à Arcueil – Gentilly (Val-de-Marne) ;
  • la Grande Borne et les Coteaux de l’Orge à Grigny et   Viry-Châtillon (Essonne) ;
  • le Clos Saint-Lazare à Stains (Seine-Saint-Denis).

L’étude s’appuie sur des sources diverses : documents du projet de rénovation urbaine (convention, avenants, revue de projet, diagnostic), entretiens avec des acteurs (direction de projet, collectivités locales), visites de terrain, mobilisation de données statistiques et cartographiques.

Ce premier volet présente l'analyse d'une part, du quartier Anru du Chaperon vert sur les communes d'Arcueil et Gentilly dans le Val-de-Marne et d'autre part, le quartier de la Vache noire à Arcueil. Les deux quartiers ne font pas partie des ZUS. En revanche, la dégradation des logements et l'accumulation de difficultés sociales ont généré depuis 2001 la mise en place d'une opération de rénovation urbaine.

Ressources

600 logements doivent être construits avec une répartition mixte, ainsi que des commerces en rez-de-chaussée. De nouvelles voies permettant le désenclavement et un jardin central seront créés à cette occasion. La cité de la Vache noire après la d
600 logements doivent être construits avec une répartition mixte, ainsi que des commerces en rez-de-chaussée. De nouvelles voies permettant le désenclavement et un jardin central seront créés à cette occasion.
La cité de la Vache noire après la démolition de la barre A © Duguet (Anca), IAU îdF
La proximité de Paris est un atout, auquel s’ajoute sa situation dans la Vallée scientifique de la Bièvre. De plus, le secteur bénéficie de la récente vague de tertiarisation qui a touché la première couronne. Le siège d'Orange © Duguet (Anca)
La proximité de Paris est un atout, auquel s’ajoute sa situation dans la Vallée scientifique de la Bièvre. De plus, le secteur bénéficie de la récente vague de tertiarisation qui a touché la première couronne.
Le siège d'Orange © Duguet (Anca), IAU îdF
Localisation des quartiers Anru de Gentilly et d’Arcueil et les différents projets actuels Source : IAU îdF
Localisation des quartiers Anru de Gentilly et d’Arcueil et les différents projets actuels
Source : IAU îdF

Études apparentées