La communication publique, levier de la démocratie locale ?

Note rapide Gestion locale, n° 539

30 mars 2011ContactCorinne Guillemot, Frédéric Theulé

La réforme des collectivités locales votée le 16 décembre 2010 devrait permettre à l’intercommunalité d’émerger en tant que telle dans le débat citoyen. Quel rôle la communication publique jouera-t-elle dans ce qui apparaît comme une modification majeure des règles de la démocratie locale ?
« J’en veux à Mirabeau ». Quelques années avant sa disparition, Paul Delouvrier confiait à un journaliste son dépit quant à l’organisation des pouvoirs locaux en villes nouvelles. Pour l’ex-délégué général du district de la région parisienne, l’émiettement communal défendu avec succès par le comte de Mirabeau en 1789 avait mis à mal l’émergence d’une citoyenneté d’agglomération, l’EPCI (établissement public de coopération intercommunal) se révélant par ailleurs trop distant des habitants.

Ressources

Avec constance, le législateur affiche la nécessité de créer les conditions d’une démocratie opérante, et énonce deux principes : la consultation via le référendum local et le droit à l’information. Ce dernier point est fondamental. Parc ver
Avec constance, le législateur affiche la nécessité de créer les conditions d’une démocratie opérante, et énonce deux principes : la consultation via le référendum local et le droit à l’information. Ce dernier point est fondamental.
Parc vert intercommunal de Chilly-Mazarin et de Longjumeau (91). © Thiot (Patrick), IAU îdF
La réforme territoriale votée en décembre 2010 vise à terminer et à rationaliser la carte des intercommunalités.
La réforme territoriale votée en décembre 2010 vise à terminer et à rationaliser la carte des intercommunalités.
© IAU îdF