La desserte en espaces verts

Un outil de suivi de la trame verte d'agglomération

03 juin 2009ContactCorinne Legenne

La connaissance et le suivi de l’évolution de la desserte en espaces verts ont déjà évolué par l’amélioration des rayons d’action des espaces verts linéaires lors de la mise à jour de la carte des dessertes issue de la BEV2001, réalisée en 2004.

Une couche de polygone pour une meilleure prise en considération des entrées des grands parcs

Suite à la mise à jour de la base de données sur les espaces verts et boisés ouverts au public à l’échelle régionale réalisée en 2008, la carte des dessertes va être affinée en prenant en considération les entrées des grands parcs. Le calcul du nombre de m² par habitant va être consolidé en prenant mieux en considération les superficies des espaces verts linéaires, par la création d'une couche de polygone, dans le courant de l’année 2009.

Une carte interactive mise à jour et améliorée par la création de fiches communales

La valorisation de cette donnée mise à jour sera poursuivie en testant de nouvelles représentations du nombre de m² par habitant, de l’indicateur synthétique de cadre de vie et des aires de desserte des espaces verts ayant une attraction de fin de semaine. La carte intéractive proposée sur le site Internet de l’Institut sera mise à jour et améliorée notamment par la création de fiches communales.

Des outils d’analyse pour suivre les créations et extensions de parcs

L'exigence quantitative, représentée par la norme de 10 m² par habitant institué en 1973, est toujours fortement ancrée dans l’esprit des élus et des habitants. Les études récentes menées dans le cadre de la révision du SDRIF montrent que l’objectif est atteint en grande partie à l’échelle départementale mais qu’il reste de fortes disparités à l’échelle communale et encore plus à l’échelle des quartiers. Ces outils permettront également de suivre les créations et extensions de parcs proposées par le SDRIF adopté, comme la création :

  • de parcs de grande échelle (> 5 ha) dans la Ceinture verte ;
  • d'un nombre important de parcs de petites surfaces dans la trame verte d’agglomération (< 5 ha) pour réduire ces inégalités.

Une bonne conception de ces espaces verts, prenant en considération les moyens de la gestion future, peut éviter aussi bien les espaces sous-fréquentés que les espaces sur-fréquentés.

Ressources

Parc de Vert-de-Maison (Maisons-Alfort, 94). 5,4 ha, espaces verts de proximité en trame verte d’agglomération.
Parc de Vert-de-Maison (Maisons-Alfort, 94). 5,4 ha, espaces verts de proximité en trame verte d’agglomération.
© Corinne Legenne, IAU îdF
Base de loisirs régionale de Torcy (77). 69 ha, espaces verts de fin de semaine en ceinture verte
Base de loisirs régionale de Torcy (77). 69 ha, espaces verts de fin de semaine en ceinture verte
© Claude Abron, IAU îdF
Desserte des espaces verts publics dans la trame verte d’agglomérationSource : base de données « espaces verts et boisés ouverts au public », 2001, MOS 2003 © IAU îdF
Desserte des espaces verts publics dans la trame verte d’agglomération
Source : base de données « espaces verts et boisés ouverts au public », 2001, MOS 2003 © IAU îdF