La division des maisons individuelles au cœur de l'Île-de-France

Note rapide Habitat, n° 633

29 octobre 2013ContactAnne-Claire Davy, Mélanie Richard, Adil 94, Peggy Mertiny, Cete Nord-Picardie

De nombreux acteurs locaux ont exprimé leurs inquiétudes face à l’émergence d’un processus de division « spontanée » du tissu pavillonnaire. Quels volumes représente-t-il ? Quels logements produit-il et pour qui ? Comment cette dynamique peut-elle être observée et maîtrisée par les pouvoirs publics ?
Une analyse des processus de densification enregistrés entre 1999 et 2008, montre que dans 62 % des communes franciliennes ayant connu une densification au cours de cette période, le parc de logements a augmenté sans aucune croissance de la surface dédiée à l’habitat.

Ressources