La double résidence concerne surtout des jeunes et des retraités parisiens

Note rapide Société, n° 674

04 février 2015ContactClaire Decondé, Insee Île-de-France, Nathalie Couleaud, Insee Île-de-France, Sandra Roger, Apur, Pauline Virot, Apur, Mariette Sagot

Près de 14 % des Franciliens adultes, et un Parisien sur quatre, partagent leur vie entre deux logements. Les étudiants et les retraités, davantage que les autres. Ce second logement se situe deux fois sur trois en province. On part une partie du temps en province surtout pour les loisirs, on vient dans la région d’abord pour travailler.
En 2011, 1,2 million d’adultes franciliens partagent leur temps entre deux logements, soit 14 % de la population des ménages âgée de 18 ans ou plus. Parmi eux, plus d’un tiers est parisien (415 000). La double résidence concerne toute personne occupant un second logement, même de manière très ponctuelle. L’étudiant vivant pour partie dans la commune de son lieu d’études et le reste du temps chez ses parents en est l’archétype, tout comme le retraité qui partage son temps entre sa résidence principale et sa résidence secondaire. Vivre dans deux logements différents est une pratique plus répandue chez les Parisiens (un quart des adultes) que parmi le reste des Franciliens (un sur dix) ou les provinciaux (9 %).

Ressources

La double résidence est plus répandue à Paris à tous les âges Source : Enquête famille et logements, 2011
Facteurs contribuant à la double résidence des Franciliens Source : Insee, Enquête famille et logements 2011
Disposer d’un second logement en Île-de-France pour travailler, et en province pour les loisirs Source : Enquête famille et logements, 2011

Voir aussi