La maîtrise des apports de nitrates en Île-de-France : un enjeu environnemental et de santé publique

Note rapide sur l'environnement et la santé, n° 353

10 avril 2004ContactAntoine Franconi, Jean-Philippe Camard (ORS)

Pour leur croissance, les plantes ont besoin d'azote qu'elles assimilent sous forme de nitrates. Les sols en sont naturellement pauvres, et on pallie ce manque par l'épandage d'engrais azotés. Les concentrations en nitrates des eaux franciliennes dépassent fréquemment les seuils réglementaires, notamment en zone rurale. Les traitements mis en œuvre permettent cependant d'abaisser ces seuils et de distribuer une eau de bonne qualité. Des actions préventives de réduction à la source des nitrates sont actuellement en cours et leurs effets se feront sentir sur le long terme. Pour cette raison, elles devront être pérennisées et renforcées.

Ressources

alt 203
Les légumes ont des teneurs bien plus élevées que l’eau, mais contrairement à celle-ci, il semblerait qu’ils soient pourvus d’inhibiteurs nitrosés rendant inoffensifs les nitrates.
© DUGENY (François) IAU îdF
alt 203
Teneur en nitrates des eaux souterraines (valeurs 2001)
© E. CONQUY (Jérôme) IAU îdF ; NoManzLand