La mobilité dans le Vexin français

Diagnostic de la demande de déplacements

31 octobre 2014ContactMireille Bouleau, Sandrine Beaufils

Dans le cadre du prochain contrat de plan État-région 2015-2020, le PNR du Vexin français a souhaité mener un travail sur le développement de transports durables. L’objectif fixé est de sensibiliser les habitants à une mobilité plus durable par l’amélioration et le développement des transports en commun et des circulations douces. Dans ce contexte, l’IAU îdF a accompagné le PNR dans sa démarche en réalisant un diagnostic de la mobilité des habitants du Vexin français. Ce rapport sera accompagné d’une deuxième phase d’étude, fin 2014, présentant les solutions alternatives à la voiture pouvant être mises en place en zone périurbaine.
D’ores et déjà, il convient de relever les éléments de diagnostic suivants :

  1. Le Vexin français est un territoire essentiellement rural mais situé à proximité d’agglomérations structurantes en termes d’équipements et d’emplois : Cergy-Pontoise et Mantes-la-Jolie. Cette proximité impacte fortement les comportements quotidiens autant dans le cadre de la mobilité domicile-travail que pour les déplacements d’achats, de santé ou de loisirs, en défavorisant la mobilité interne au parc. Les déplacements intracommunaux sont ainsi moins nombreux que dans de nombreuses zones périurbaines d’Île-de-France.
  2. Le Vexin français est un territoire fortement motorisé où l’usage de l’automobile est massif. Ce mode de transport est utilisé autant pour de longues que de très courtes distances. Parallèlement, la mobilité vélo est parmi les plus élevées d’Île-de-France, malgré le manque de pistes cyclables, alors que la mobilité piétonne est à l’inverse parmi les plus faibles.
  3. De plus, ce territoire est confronté à la hausse des migrations professionnelles d’actifs résidant dans l’Oise ou l’Eure et travaillant en Île-de-France, qui impactent fortement le trafic automobile et la congestion routière mais également l’affluence dans les transports en commun.

Ces constats ont fait l’objet de discussions avec les acteurs du parc. Les pistes de réflexions soulevées lors de ces débats sont présentées en conclusion de ce rapport. Il convient de retenir :

  • Le besoin d’une meilleure adéquation de la desserte en transports entre les pôles d’emploi et les lieux de résidence des actifs.
  • La nécessité d’établir un plan de déplacements plus large intégrant les communes limitrophes de l’Oise et de l’Eure.
  • Le développement de cheminements sécurisés pour piétons et cyclistes adaptés aux déplacements fonctionnels de semaine.

Ressources

La part des actifs du PNR travaillant au sein de leur PNR en 2010
Source : INSEE, RP 2010 © IAU îdF
Le nombre d’emplois dans le Vexin français en 2010
Source : INSEE, RP 2010 © IAU îdF
La distance à parcourir pour rejoindre son emploi (en km à vol d'oiseau)
Source : INSEE, RP 2010 © IAU îdF
Le mode de transport principal utilisé par les actifs du Vexin français pour aller travailler
Source : INSEE, RP 2010 © IAU îdF
Budget temps de transport : un temps total passé à se déplacer assez long
Source : EGT 2010 © IAU îdF