La mobilité : des changements dans les échelles et dans les rythmes

Note rapide sur le bilan du SDRIF, n° 339 (n° 35)

27 juin 2003ContactJoseph Berthet, Danièle Hengoat

L'analyse des enquêtes successives sur la mobilité permet d'affiner le diagnostic sur la demande et sur les leviers d'une politique de déplacements conforme aux objectifs du développement durable. Elle met en évidence le rôle déterminant de l'extension de l'urbanisation dans l'évolution de la demande et notamment dans l'augmentation de l'usage de l'automobile. Infléchir ses effets demandera du temps. Elle montre aussi que, si le besoin de transports rapides pour les déplacements liés à l'emploi reste important, particulièrement en banlieue, se pose la question de l'adaptation de l'offre de transports au développement de la mobilité de proximité et à l'évolution des rythmes urbains.

Ressources

alt 281
La voiture s'adapte mieux aux évolutions des rythmes urbains que les transports en commun.
© BORDES-PAGES (Elisabeth) IAU îdF
alt 281
En volume, le nombre de déplacements faits en transports en commun augmente, mais beaucoup moins que la demande totale.
© LACOMBE (Matthias) IAU îdF