La vidéosurveillance dans la sécurisation des transports collectifs franciliens

Note rapide Sécurité et comportements, n° 366

31 octobre 2004ContactSophie Mariotte

D'ici 2007, la Région Île-de-France et l'État vont consacrer chacun 80 millions d'euros pour l'implantation de caméras dans les autobus publics et privés, stations de métro, RER et gares SNCF ; soit 73 % du budget consacré à la sécurisation des transports en commun franciliens. La priorité donnée au développement durable en Île-de-France favorise les transports collectifs. Elle pose aussi de manière très aiguë le défi de leur sécurisation. Alors que s'amorce le déploiement de la vidéosurveillance dans les transports publics et privés franciliens, la Région a souhaité disposer d'informations objectives sur l'impact du dispositif.

Ressources

Nombre de faits enregistrés par TICE sur une période de 25 mois avant et après le fonctionnement opérationnel de la vidéosurveillance
Nombre de faits enregistrés par TICE sur une période de 25 mois avant et après le fonctionnement opérationnel de la vidéosurveillance
Nombre de faits en gare selon leur nature par mois
Nombre de faits en gare selon leur nature par mois