L'accessibilité terrestre aux grands aéroports européens

Note rapide Mobilité, n° 570

17 septembre 2011ContactDanièle Navarre

Bénéficiant tous d'une bonne accessibilité routière, les grands aéroports européens se distinguent par une desserte en transport en commun plus ou moins adaptée à la demande. Cela se traduit par une large plage de variation du taux d'utilisation de ce mode par les passagers aériens.
La desserte des aéroports est une question récurrente qui se pose à bon nombre d'autorités aéroportuaires ou de collectivités territoriales dans le monde. Le mode individuel est le plus utilisé, ce qui contribue à saturer la circulation automobile sur les réseaux environnants, souvent encombrés par ailleurs. Face à ces préoccupations, la plupart des autorités aéroportuaires réfléchissent aux mesures à mettre en œuvre pour porter à 50 %, au moins, le taux d'usage des transports collectifs par les passagers aériens. Une analyse croisée de la desserte terrestre et du choix modal de la clientèle des grands aéroports européens permet d'apprécier l'effet de l'accessibilité en transport en commun sur le comportement des passagers.

Ressources

Trois sortes de zone de chalandise...
© IAU îdF
Ci-dessus l'exemple d'une zone étalée avec l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle
... aéroportuaire régionale.
© IAU îdF
Ci-dessus l'exemple d'une zone multipolaire avec l'aéroport de Düsseldorf
© IAU îdF
Trafic annuel et part d'usage des transports collectifs
Trafic annuel et part d'usage des transports collectifs
© IAU îdF
Distance du centre et part d'usage des modes individuels
Distance du centre et part d'usage des modes individuels
© IAU îdF