Le compostage en Île-de-France : existe-t-il un risque sanitaire pour les Franciliens ?

Note rapide sur l'environnement et la santé, n° 399

25 octobre 2005ContactAntoine Franconi, Jean-Philippe Camard (ORS)

L'implantation de plates-formes de compostage s'est multipliée en Île-de-France, parallèlement au développement des collectes sélectives, dans le souci de diversifier le mode d'élimination des déchets ménagers. Si le compostage et le compost polluent peu l'environnement, la présence de micro-organismes pathogènes à tous les stades de la filière représente un risque potentiel pour la santé. En Île-de-France, ce risque serait minime, eu égard à l'intégration en milieu rural des unités de compostage, éloignées des centres urbains. Mesurer les concentrations d'éléments pathogènes autour de ces unités n'en demeure pas moins nécessaire pour évaluer objectivement les niveaux d'exposition des populations environnantes.

Ressources

alt 201
Le compost est un mélange de résidus organiques riches en humus.
Milly-la-Forêt (91) Déchetterie : un homme prend du compost. © E. CONQUY (Jérôme) IAU îdF ; NoManzLand
alt 201
Les risques sanitaires liés au compostage sont associés au produit et à son processus de fabrication.
© RAOUX (Bruno) IAU îdF