Le SDRIF, schéma de développement durable ?

Note rapide sur le bilan du SDRIF, n° 347 (n° 40)

31 décembre 2003ContactChristian Thilbault

Être doté d'un schéma directeur régional constitue un pas important vers le développement durable. Si la première mission du SDRIF est de cadrer les schémas de cohérence territoriale (SCOT) et les plans locaux d'urbanisme (PLU), c'est dans l'expression d'un projet régional et d'un véritable guide pour l'aménagement que réside son rôle majeur. L'intégration des principes du développpement durable est une opportunité pour réexplorer et renforcer ce rôle. L'article L. 141-1 du Code de l'urbanisme précise que le SDRIF doit dorénavant « assurer les conditions d'un développement durable de la région ». Son caractère stratégique devrait en être consolidé : en tant que document de planification « transversal », il lui revient de définir un cadre qui garantisse à l'Île-de-France un équilibre durable. Cela donne le sens de la compatibilité recherchée avec les documents d'urbanisme locaux.

Ressources

alt 218
L'Europe a imposé le principe d'intégration des préoccupations environnementales en amont des réflexions dans les autres politiques.
Ceinture verte. © ABRON (Claude) IAU îdF
alt 218
L'article L121-1 du code de l'urbanisme détermine les conditions qui permettent d'assurer un équilibre entre le renouvellement urbain et la préservation des espaces affectés aux activités agricoles.
Paysage rural et pistes de l'aéroport de Roissy.© Ministère Équipement