Le tourisme fluvial en Île-de-France

30 avril 2008ContactEmmanuel Blum, Mélanie Hébert

Plaisance fluviale, loisirs nautiques,  tourisme à vélo le long des berges… le tourisme fluvial recouvre de nombreuses activités, très différentes.  Le Conseil régional  entend mettre en synergie ces diverses pratiques, à l'échelle régionale, pour donner à la voie d’eau sa place dans l'offre touristique francilienne.

Le tourisme fluvial n’est pas aujourd’hui une valeur identitaire de l’Ile de France, pourtant les activités liées à la voie d’eau peuvent être le vecteur d'une image de qualité. En outre, il va de soi que l'amélioration du cadre de vie, liée à l'implantation d'une halte, à l'aménagement des berges et des quais, ne peut que générer des retombées pour l'économie locale.

Pour y parvenir, l'auteur du rapport indique quatre types d'actions :

1. Un soutien à la création d’événements, contribution à l’éducation au développement durable.

La création d'événements permet à la fois de montrer la diversité des activités fluviales, accessibles à tous,  et  de contribuer à la mise en place d’une éducation à l'environnement et à la préservation de la ressource en eau.

2. Une aide au développement des loisirs nautiques

 Les sites ne manquent pas, qu'il s'agisse des bases de plein air et de loisirs, de certaines propriétés de l'Agence des espaces verts, de la boucle de Saint-Maur sur la Marne, des petits bras de la Seine, de la Petite Seine ou encore du Loing par exemple, peu ou pas utilisés pour le transport de marchandises.

L’amélioration de la qualité de l'accueil dans les différents équipements touristiques fluviaux et des services qui y sont proposés doit être mise en place.

3. Une coordination régionale des projets

Si l'Île-de-France ne nécessite pas forcément l'implantation de nouveaux équipements, l'existant doit voir sa qualité largement améliorée.

Mais tout ceci ne peut être envisagé sans la mise en place d'une coordination d'échelle régionale, afin de débloquer certains projets ou d'améliorer le service proposé aux usagers de la voie d'eau.

Partenaire naturel de VNF et du Port autonome de Paris, subventionnant fortement les travaux sur les berges, tout comme les investissements liés à l'aménagement des quais et des équipements touristiques fluviaux, le Conseil régional peut être l'institution référente. C’est l’attente de  la plupart des acteurs privés, confirmée par un engagement fort du secteur public dans les grandes opérations d'aménagement de quais, ou d'anciens ports en déshérence dans de nombreux pays étrangers, européens ou non, à travers les schémas d'aménagement portés par les collectivités territoriales compétentes et l'État.

Ressources

Les loisirs nautiques sont un excellent moyen de réappropriation du fleuve et des rivières par l'ensemble des habitants.
Les loisirs nautiques sont un excellent moyen de réappropriation du fleuve et des rivières par l'ensemble des habitants.
Neuilly-sur-Marne (93) © Laurence Reynaert, IAU îdF
Halte fluviale de La Ferté-sous-Jouarre (77). © Emmanuel Blum, IAU îdF
Halte fluviale de La Ferté-sous-Jouarre (77). © Emmanuel Blum, IAU îdF
alt 472
Nature et capacité des équipements, règlementation pour les sports nautiques