Le vieux bois, élément essentiel de la biodiversité forestière

Note rapide sur l'environnement, n° 396

30 septembre 2005ContactBernard Cauchetier, Arnaud Tositti

Les forêts françaises font l’objet, depuis Philippe Auguste, d’une réglementation dont le principe affirmé est celui de la gestion « en bon père de famille ».

Toutefois, la méconnaissance des espèces vivantes a fait oublier dans l’application de ce principe, « ancêtre du développement durable », l’importance et la conservation d’une part fondamentale dans le fonctionnement de l’écosystème forestier : les vieux bois et le bois mort.

Ressources

alt 471
Les fissures et cavités offrent le gîte à de nombreuses espèces animales, des insectes, des oiseaux, des mammifères.
Arbre à cavités © CAUCHETIER (B), IAU îdF
alt 471
Toutes ces espèces, dont certaines sont encore méconnues, sont fortement menacées par une gestion trop régulière ou trop « propre » de nos forêts.
Néottie nid-d’oiseau –Neottia nidus-avis–. © CAUCHETIER (B), IAU îdF