Les bases régionales de plein air et de loisirs au regard du SDRIF

Note rapide sur le bilan du SDRIF, n° 328 (n° 27)

05 avril 2003ContactClaire Peuvergne

Les bases de plein air et de loisirs ont été lancées à l'initiative de l'État et conçues au niveau régional dès le milieu des années 1960. Elles représentent alors un projet d'aménagement d'espaces verts et de loisirs sans précédent, qualifié à l'époque comme le plus important lancé dans la région depuis les jardins d'Haussmann. En 1994, le Schéma directeur entérine le rôle des bases et propose de nouvelles créations. Au moment où s'engage une réflexion sur sa révision, il conviendrait de mieux définir leur fonction face à l'évolution des besoins des franciliens en matière de loisirs et d'une politique foncière marquée par les exigences du développement durable.

Ressources

alt 288
Une base de plein air et de loisirs est un espace libre, animé, ouvert à l’ensemble de la population.
Base de loisirs de Moisson © REYNAERT (Laurence) IAU îdF
alt 288
On compte actuellement onze bases de plein air et de loisirs régionales.
Base de loisirs de Trappes (78) ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines© GEGAUFF (Bernard) IAU îdF