Les communes et la relance de la construction : inciter ou contraindre ?

Note rapide Habitat, n° 615

05 février 2013Gérard Lacoste

Dans un contexte de crise endémique du logement, l’impératif d’une relance de la construction s’impose. La loi du Grand Paris comme le schéma directeur de la région Île-de-France fixent en ce sens des objectifs ambitieux. Se pose maintenant la question du cadre de leur réalisation.
Chaque hiver, la question du mal-logement et des sans-abri revient au centre des préoccupations médiatiques, politiques et citoyennes. Selon l’Insee, la France comptait environ 250 000 personnes privées de logement dans les années 2000, dont 33 000 vivaient « entre la rue et les dispositifs d'accueil d'urgence ». La crise du logement s’accentue. Les indicateurs en témoignent : maintien à des niveaux très élevés des prix de l’immobilier et des loyers, accroissement du nombre de demandeurs de logements sociaux, ralentissement de la mobilité des ménages.

Ressources

Aujourd’hui, pour que les objectifs de construction fixés par la loi du Grand Paris et repris dans le schéma directeur de la région Île-de-France (Sdrif) ne restent pas lettre morte, chacun a conscience de la nécessité de mieux articuler l’élab
Aujourd’hui, pour que les objectifs de construction fixés par la loi du Grand Paris et repris dans le schéma directeur de la région Île-de-France (Sdrif) ne restent pas lettre morte, chacun a conscience de la nécessité de mieux articuler l’élaboration de ces politiques communales avec les grands objectifs d’aménagement et de refonder la gouvernance du logement en Île-de-France.
Autour de la gare RER de Noisy-le-Grand (93) © Pasquiers (Olivier), Le Bar Floréal
Le taux de construction des communes urbaines entre 1991 et 2010 Sources : Sitadel/DRIEA Île-de-France. © IAU île-de-France
Le taux de construction des communes urbaines entre 1991 et 2010
Sources : Sitadel/DRIEA Île-de-France. © IAU île-de-France

Études apparentées